Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Jeudi 8 décembre 2016 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Forum
publicite

DJ Profession & Carrière 2013
Pourquoi s'inscrire à la newsletter ? Inscription à la news letter
NL2006
Inscription Désinscription
  Sujets actifsSujets actifs  Liste des membresListe des membres  CalendrierCalendrier  Rechercher dans le ForumRechercher  AideAide
  InscriptionInscription  ConnexionConnexion
Divers (Forum fermé Forum fermé)
 Forum : Lumière : Divers
Icône des Message Sujet: Alimentation tetra 63A : éviter les buzz Répondre Nouveau sujet
Auteur Message
musiclement
Membre novice
Membre novice
Image

Depuis le: 28 Avril 2006
Pays: France
Statut actuel: Inactif
Messages: 21
Citer musiclement Réponsebullet Sujet: Alimentation tetra 63A : éviter les buzz
    Envoyé : 12 Février 2007 à 16:19
Bonjour,
dans le cadre d'un spectacle mobile alimenté avec une seule prise P17 tetra 63A pour la sono et l'éclairage, j'aimerai savoir comment faire pour éviter les buzz, ronflements, ronflettes et autres bruits parasites générés par les enceintes lorsque les gradateurs de lumières entrent en action.
 
S'agit-il d'un problème de phase (le son et la lumière partagent les mêmes phases d'alimentation) ? dans ce cas comment dédier une phase au son et les autres aux gradas ?
 
merci d'avance pour vos réponses
Clément - Mes photos
IP IP Noté
chris013
Membre novice
Membre novice


Depuis le: 16 Janvier 2006
Statut actuel: Inactif
Messages: 240
Citer chris013 Réponsebullet Envoyé : 12 Février 2007 à 16:32
en ayant une installation propre, son et lights, des bons blocs, ...
ça tourne sans problème!
IP IP Noté
simiboy
Membre novice
Membre novice


Depuis le: 23 Octobre 2004
Pays: France
Statut actuel: Inactif
Messages: 5
Citer simiboy Réponsebullet Envoyé : 12 Février 2007 à 16:56
un transfo d'isolement est une bonne solution dans ce cas là, en fait il faut bien que tu ais deux départs de ta 63A, un pour le son et un pour la lumière, et tu place un transfo d'isolement sur le départ du son...
IP IP Noté
globe
Membre actif
Membre actif
Image

Depuis le: 11 Avril 2004
Pays: Belgium
Statut actuel: Inactif
Messages: 570
Citer globe Réponsebullet Envoyé : 12 Février 2007 à 18:42
Comme le dit Chris, si ton installation est faite correctement, tu auras déja beaucoup moins de soucis.

Par exemple, éloigner les blocs de puissance ou gradateurs des amplis ou des sources audio. Ne pas mettre côte à côte un câble provenant des gradateurs et un câble audio,...

Pour la répartition du son ou du light sur une phase ou sur une autre, tu auras de toute façon le neutre qui sera en commun.

Mais il faut bien se dire qu'en presta, un très léger bruit de fond est toujours plus ou moins acceptable. Avec de grandes longueurs de câbles, des multi dans tous les sens,... Il est presque inévitable de capter des parasites.

IP IP Noté
à chaud
Membre actif
Membre actif


Depuis le: 27 Juillet 2004
Statut actuel: Inactif
Messages: 735
Citer à chaud Réponsebullet Envoyé : 15 Février 2007 à 13:45
Message posté par musiclement

Dans le cadre d'un spectacle mobile alimenté avec une seule prise P17 tetra 63A pour la sono et l'éclairage, j'aimerai savoir comment faire pour éviter les buzz, ronflements, ronflettes et autres bruits parasites générés par les enceintes lorsque les gradateurs de lumières entrent en action.
S'agit-il d'un problème de phase (le son et la lumière partagent les mêmes phases d'alimentation) ? dans ce cas comment dédier une phase au son et les autres aux gradas ?

Je suis toujours dans ce cas-là et ne peux jamais disposer de 2 sources de courant séparées pour la lumière et la sono.

Alors, il a bien fallu que j'étudie la question pour y trouver une réponse.

En fait, ce sont les câbles lumière sortant des blocs de puissance qui reçoivent un courant haché avec des harmoniques élevées et qui rayonnent sur les câbles de prise de son sur la scène.

Ces câbles lumière sont de puissantes antennes éméttrices qui rayonnent jusqu'à 3-4 mètres de distance et tous les câbles sono captent ces signaux suivant leur proximité par rapport aux câbles lumière.

Mais tous les câbles sono n'ont pas la même sensibilité.

Les câbles Jack guitares dissymétriques sont particulièrement sensibles, et aussi les micros à faible niveau comme les Shure SM58.

Les micros de prise de son génèrent des signaux à très faibles niveaux, et les parasites des câbles lumières viennent s'y rajouter.

Ensuite les préamplis des consoles de mixage et les amplis de puissance amplifient ce signal global des milliers de fois et les enceintes font entendre le buzzzz caractéristique qui a été généré tout en amont de la chaine audio.

Pas de solution miracle pour l'éviter.

Les accrobaties comme mettre le son sur une phase et la lumière sur les 2 autres ne sont pas suffisantes, et le transfo sur la ligne son ne sert strictement à rien.

Ma solution:

1. Eloigner au max les câbles lumières et les câbles son.

Les circuits puissances sont séparés le plus tôt possible près de la prise 63A et ceux de lumière passent derrière la scène.

Ensuite on sépare au maximum les 2 circuits.

Par exemple la lumière à droite, avec tous ses câbles, blocs de puissance, multipaires, etc.
Les multipaires montent dans les ponts et passent au-dessus des câbles son.

Si la lumière est à droite, mettre tout le son à gauche: Multipaires et boitiers de scène, câbles venant des micros et instruments, etc.

2. Eviter les sources de son de faible niveau et traiter soigneusement celles que l'on ne peut éviter.
Ne pas oublier que les câbles lumières sur un pont à 3m de haut emmerdent déjà pas mal.

Le pire est le câble Jack instrument d'une guitare qui ne possède pas d'ampli incorporé.
Inutile de prendre un super câble instrument très cher. Il vaut mieux un câble de 2m seulement qui se dirige à l'opposé de la lumière et entre dans une boîte de DI passive avec la terre débranchée (position lift).
Ensuite le signal symétrisé est nettement moins sensible.

Supprimer tous les micros à faible niveau, comme les Shure SM58 et autres engins de la même époque.

Il faut absolument les remplacer par des micros à aimant au néodyme comme le Béta58 qui envoient un signal beaucoup plus fort.

Les micros statiques genre Béta87 sont encore mieux à cause de leur haut niveau.

Les cas désespérés où la mission est impossible: la reprise en acoustique des sources à faible niveau comme un violoncelle, contrebasse, ou guitare avec micro à 80 cm ou plus de l'instrument pour avoir un son naturel.

Il faut absolument que tous les chanteurs et instruments aient leur micro collé contre la source sonore.

Attention également aux micros overheads des batteries qui pour capter les cymbales viennent trop se rapprocher des câbles lumière sur les ponts.

Tous les micros électrets pour cet usage se valent au point de vue qualité sonore, mais ce qui fait leur différence est le niveau électrique qu'ils génèrent.
C'est le principal critère d'achat pour notre utilisation.

3. Répartition des puissances sur les 3 phases:
Perso, je mets la sono sur la phase 1, et la lumière passant par des blocs de puissance sur les 2 autres phases.

Je possède des projecteurs qui ne perturbent pas: iColor4, scanners, etc.
Ceux-la peuvent être branchés sur la phase 1 en parallèle avec la sono.

Il vaut mieux essayer d'équilibrer les 3 phases pour que le courant dans le neutre soit le plus faible possible et ne se retrouve pas dans le secteur de la sono.

Je prends les mesures de ce paragraphe 3. par perfectionisme, mais je ne crois pas trop à leur efficacité.

Seules celles des 2 premiers paragraphes sont efficaces et permettent de résoudre le problème, ou du moins de le rendre tolérable.

Humour:
La meilleure blague qu'un lighteux puisse faire à un sondier, c'est de planquer un projecteur sous la scène, et de l'envoyer à 1/2 puissance pendant la balance.
IP IP Noté
globe
Membre actif
Membre actif
Image

Depuis le: 11 Avril 2004
Pays: Belgium
Statut actuel: Inactif
Messages: 570
Citer globe Réponsebullet Envoyé : 15 Février 2007 à 20:03
Message posté par à chaud

Humour:
La meilleure blague qu'un lighteux puisse faire à un sondier, c'est de planquer un projecteur sous la scène, et de l'envoyer à 1/2 puissance pendant la balance.


Voilà qui va donner de mauvaises idées à certains!

3. Répartition des puissances sur les 3 phases:
Perso, je mets la sono sur la phase 1, et la lumière passant par des blocs de puissance sur les 2 autres phases.

Je possède des projecteurs qui ne perturbent pas: iColor4, scanners, etc.
Ceux-la peuvent être branchés sur la phase 1 en parallèle avec la sono.

Il vaut mieux essayer d'équilibrer les 3 phases pour que le courant dans le neutre soit le plus faible possible et ne se retrouve pas dans le secteur de la sono.

Je prends les mesures de ce paragraphe 3. par perfectionisme, mais je ne crois pas trop à leur efficacité.


Le principe de répartir le son sur une phase et l'éclairage sur les deux autres n'est plus possible à partir d'une certaine puissance. C'est donc peu réalisable en pratique sauf pour de petites config.

De plus, la plupart des blocs de puissance sont raccordés directement en triphasé. Les sorties sont donc réparties directement sur les trois phases.

Bref, comme le dit à chaud, les deux premiers points sont plus intéressants à suivre.


IP IP Noté
musiclement
Membre novice
Membre novice
Image

Depuis le: 28 Avril 2006
Pays: France
Statut actuel: Inactif
Messages: 21
Citer musiclement Réponsebullet Envoyé : 15 Février 2007 à 20:14
merci pour vos réponses
Clément - Mes photos
IP IP Noté
Répondre Nouveau sujet
Version imprimable Version imprimable

Aller au Forum
Vous ne pouvez pas écrire un nouveau Sujet dans ce Forum
Vous ne pouvez pas répondre aux Sujets dans ce Forum
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce Forum



Cette page a été affichée en 0,141 secondes.

pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub

Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.