Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Samedi 21 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Univers DJ > DEEJAY DADDY K, Mais vous êtes fous !
publicite


Univers DJ: DEEJAY DADDY K, Mais vous êtes fous ! COMMANDER Magazine Sono N° 380
- Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 380 Page 62 - juillet 2012 ::: Photos: Alain-Marc Malga - Texte: Alain-Marc Malga -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

DEEJAY DADDY K, Mais vous êtes fous !
Crédits
Photos: Alain-Marc Malga - Texte: Alain-Marc Malga -

VOUS ÊTES NOMBREUX À VOUS INTERROGER SUR LES OPPORTUNITÉS DE CARRIÈRE DANS LE DJING ET À CARESSER L'ESPOIR D'ACQUÉRIR UNE CERTAINE NOTORIÉTÉ. DU HAUT DE SES TRENTE ANNÉES DE PRATIQUE EXHAUSTIVE DES PLATINES, DADDY K EST UN AUTHENTIQUE REPRÉSENTANT DE LA PROFESSION, À LA FOIS GUEST, PRODUCTEUR ANIMATEUR, BREAKER ET PLATINISTE. QUI DIT MIEUX ?

Alain Deproost s'est choisi Daddy K comme pseudo alors même qu'il débutait une carrière de deejay breakdancer au sein du groupe Dynamic Three avec lequel il deviendra champion d'Europe. Militant du Hip Hop, il participe dès le début des années 80 à la première compilation de rap en Belgique : Bruxelles Rap Convention (BRC). Mais c'est en devenant le deejay de Benny B et Perfect qu'il se fait connaître du grand public. Le groupe de rappeurs fut parmi les premiers de la scène hip hop francophone à obtenir un succès commercial. Il suffit de se remémorer des titres comme "Vous êtes fous" ou "Parce qu'on est jeune" restés classés aux cinq premières places des Top 50 belge et français, pour en mesurer l'impact (1989 -1992). Plusieurs millions d'albums et singles s'écoulent en Europe. Un succès comparable à celui rencontré par les rappeurs de Sugarhill Gang aux Etats-unis. Conséquence, Benny B s'est, aux yeux de certains, auto exclu de l'environnement underground du rap français. C'est encore avec Benny B que Daddy K imagine le gimmick "Mais vous êtes fous!" élaboré avec les vinyles Goldorak et Captain Flam. (nom d'une frite!) (Daddy K3 Cover) Parallèlement, Daddy K concourt au Disco Mix Club (DMC) où il sera par trois fois sacré champion de Belgique. Le début d'un palmarès qui le verra couronné champion de France Vestax et de multiples fois vice-champion du monde DMC et ITF. Autre facette du personnage, l'implication dans l'univers de la radio. Culture Hip Hop au programme avec un format d'émission hebdomadaire diffusée sur Radio Contact. Contact R'n'b occupe les ondes de nuit le week-end. Daddy K y reçoit les pointures du Hip Hop comme Beyoncé, G.unit et 50 cent, et retransmet en exclusivité le Smash Time Radio Show du deejay producteur américain Clinton Sparks. Contact R'n'b' est désormais radiotélévisée et l'audience n'a jamais cessé d'augmenter depuis sa création, il y a près de dix ans. En 2003, Daddy K sort en France une compilation officielle Hip Hop/RnB/Ragga avec DJ Xela chez Sony Music. "Party Time" se vend à plus de 100 000 exemplaires. Quatre ans plus tard, il signe les singles "Appelle-moi Daddy" et "Pimper ton club" produits par les Street Fabulous, producteurs entre autres de sons pour Booba ou Diams (Daddy K & Guetta).

:::C'EST ÇA MA VIE, MEC !
Ce succès lui ouvre les portes des télés et des grandes scènes. Invité sur les plateaux des télévisions canadienne, belge et française (TF1, A2, FR3 et M6), il se produit au Forest National, la plus grande salle de concerts à Bruxelles, au Zénith, et même à l'Olympia, avec toujours à l'esprit l'engagement de populariser le break, le rap et le djing. En 2009, il signe avec MTV / TMF pour une saison complète en tant que jury à "The Project", une émission dont le concept se calque sur la Nouvelle Star ou American Idol, à ceci près que le casting est 100 % R'n'B. L'année suivante, Daddy K est suivi par une web télé (WorldtourTV) tout au long de son périple international. On le retrouve quelques mixes plus tard comme deejay officiel de Urban Shool, un tremplin télévisé dédié aux artistes urbains.

J'ai personnellement rencontré Daddy K à l'occasion de l'édition 2000 du Mix Move où il s'était spontanément prêté à l'événement organisé par Sono Mag (déjà !) qui avait pour objet de démontrer, autrement qu'avec des arguments marketing, la réelle capacité des outils du deejaying et du home studio... quand ils étaient placés entre de bonnes mains et au service de l'esprit. Au même moment, Daddy K réalisait plusieurs mixtapes, compiles et remix vinyles destinés au deejays qui lui ont permis de signer avec deux labels américains, Starsal et le très prisé AV8 Record. A cette époque, Daddy K vivait le sponsoring et roulait notamment pour Vestax. Depuis, la notoriété aidant, on ne parle plus d'endorsement, mais de contrats de partenariats signés avec Liquid Lightning, une boisson en vogue "aux States", Sony Ericson avec un smartphone personnalisé, ou encore pour le lancement d'un pack de téléphonie Samsung. Nous le retrouvons au moment même où la nouvelle compilation The Mix 3 Daddy K tombe dans les bacs.


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
DEEJAY DADDY K, Mais vous êtes fous ! - P.62
Page 62 - 1/4
DEEJAY DADDY K, Mais vous êtes fous ! - P.63
Page 63 - 2/4
DEEJAY DADDY K, Mais vous êtes fous ! - P.64
Page 64 - 3/4
DEEJAY DADDY K, Mais vous êtes fous ! - P.65
Page 65 - 4/4

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Univers DJ: Get Down On Hit
Article suivant
Univers DJ: My Playlist Clubs



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.