Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Vendredi 20 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Reportages > Le YOYO au Palais de Tokyo
publicite


Reportages: Le YOYO au Palais de Tokyo COMMANDER Magazine Sono N° 407
Une salle polyvalente « tout numérique » ! - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 407 Page 28 - janvier 2015 ::: Photos: Franck Ernould - Texte: Franck Ernould -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Le YOYO au Palais de Tokyo
Crédits
Photos: Franck Ernould - Texte: Franck Ernould -

Une salle aux formes difficiles, remise à jour de façon moderne avec des effets de lumière et vidéo sophistiqués et un système de sonorisation Nexo de haute qualité, alliant réseau numérique Dante et belle homogénéité de couverture : le YOYO est à la hauteur de tous les événements qu'il accueille.

Le Palais des Musées d'Art Moderne a été édifié dans les années 1930, comme le Palais de Chaillot voisin, afin d'accueillir l'Exposition Internationale des Arts et Techniques Appliqués à la Vie Moderne, qui s'y est tenue du 25 mai au 25 novembre 1937. Le Palais est composé de deux ailes : chacune héberge ensuite son Musée d'Art Moderne - un pour l'État, l'autre pour la Ville de Paris. Le bâtiment prend par la suite le nom de Palais de Tokyo en référence à l'avenue sur laquelle donne l'arrière du bâtiment, rebaptisée aujourd'hui avenue de New-York.

:::UN BÂTIMENT, DEUX MUSÉES
Une partie des oeuvres exposées au Musée d'Art Moderne (celui géré par l'État) part en 1977 au tout nouveau Centre Georges-Pompidou. Le reste des collections est transféré en 1986 au Musée d'Orsay, et l'aile ouest du Palais de Tokyo reste un temps sans projet défini, hébergeant tour à tour le Centre National de la Cinématographie, la FEMIS, la Cinémathèque française. jusqu'à être désaffectée en 1995 faute de projet. Elle rouvre en 2002, accueillant un centre de création contemporaine interdisciplinaire (au sens large : arts plastiques, design, vidéo, cinéma. avec une orientation « artistes émergents »).

Après agrandissement, rénovation et inauguration en 2012, le bâtiment compte environ 22 000 m2 utilisables. Le Palais de Tokyo/Site de création contemporaine (son appellation officielle désormais, le distinguant clairement de son voisin le MAM, Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris) constitue le plus grand site d'art contemporain en Europe, accueillant plus de 200 000 visiteurs par an. Il est financé à 50 % par subvention du ministère de la Culture, à 50 % par ses ressources propres : billetterie, mécénat, partenariats. Plusieurs espaces y sont exploités en concession : par exemple, deux salles de cinéma privatives, baptisées Madame et Mademoiselle Cinéma, exploitées par MK2 ; le restaurant gastronomique Monsieur Bleu ; et la salle YOYO, qui nous intéresse aujourd'hui, dirigée par Christophe Maumus.

:::ESPACE POLYVALENT


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
Le YOYO au Palais de Tokyo - P.28
Page 28 - 1/8
Le YOYO au Palais de Tokyo - P.29
Page 29 - 2/8
Le YOYO au Palais de Tokyo - P.30
Page 30 - 3/8
Le YOYO au Palais de Tokyo - P.31
Page 31 - 4/8

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Informations: Robe Lighting France SAS
Article suivant
Reportages: SAINT-ÉMILION Lumière grand cru



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.