Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Mercredi 18 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Reportages > Voyage au Centre de la Terre :
publicite


Reportages: Voyage au Centre de la Terre : COMMANDER Magazine Sono N° 311
au Stade de France - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 311 Page 30 - mars 2006 ::: Texte: Albi Bop -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Voyage au Centre de la Terre :
Crédits
Texte: Albi Bop -

Un cratère, un monde souterrain gigantesque et un océan inexploré. Voilà ce qu'allait devenir notre Stade de France® pour deux soirs. En son milieu, perdus comme les héros du roman, un comédien, deux narrateurs et des musiciens tournoyant dans des tours, perdus au milieu de l'immensité. Un défi technique où la HF se taille la part du lion. Empoignez vos piolets, chaussez vos Pataugas, on descend dans le Sneffels sous la conduite de Dispatch et de Julius Tessarech, concepteur audio du spectacle !

Pour ceux qui n'ont pas assisté au spectacle, et afin qu'ils comprennent mieux les choix d'installation faits par Dispatch et Julius, il faut expliquer en quelques mots le concept de la mise en scène imaginé par Philipe Corbin et Stéphane Vérité. Ils souhaitaient placer les spectateurs à l'intérieur d'un cratère donnant accès au "Centre de la Terre" pour restituer la dimension vertigineuse de l'histoire imaginée par Jules Verne, en s'appuyant sur le gigantisme et la forme même du Stade de France®. " L'anneau" de circulation autour de la pelouse permettait à quatre tours de neuf mètres de haut, en structures layer, tractées par des Fendwick, d'évoluer devant les gradins. Sur deux de ces tours, se trouvait un narrateur équipé d'un micro HF et d'ears-monitors HF. Dans les deux autres, se trouvaient deux groupes orchestraux. La musique composée par Thierry Zaboitzeff, cofondateur du groupe de musique avant-gardiste Art Zoyd (proche à ses débuts de l'univers de Magma), était à la fois lue sur magnétophone multipiste pour la rythmique de référence, et complétée d'un jeu en live de six musiciens (violoncelle, violon, percussions, guitare, batterie et trois voix).

Une diffusion à 360°
Le dispositif de diffusion sonore a été divisé en deux parties. Une partie fixe tout autour de la pelouse du stade et une partie mobile embarquée sur les tours des musiciens.
La pelouse du Stade de France devient magma
Avec plus de 40 000 m2 de toile de projection accueillant les vingt-deux images géantes qui, mises bout à bout sur 360°, recouvrent les gradins et corbeilles du stade, c'est effectivement à une aventure gigantesque et inédite en France que nous convient Stéphane Vérité et Philippe Corbin, les metteurs en scène.
C'est vrai que s'il fait chaud cet hiver au Stade de France®, ce n'est pas seulement grâce aux quarante-quatre projecteurs Pigi 5 kW xénon d'ETC Audiovisuel ni aux huit projecteurs d'images PAE 2 500 W de la société Contre-Jour. Ce n'est pas non plus à cause des projecteurs traditionnels de Magnum ou des créations pyrotechniques du groupe F, c'est surtout grâce à l'accueil chaleureux de toute l'équipe de Saghah (la production artistique).
Et c'est Eric Lousteau-Carrère, créateur lumière multicarte aux réalisations tant théâtrales (avec la compagnie Palimpseste) qu'architecturales (la mise en lumières du Beffroi de Béthune par exemple), et Romain Sosso, réalisateur des images projetées, qui nous reçoivent dans les coulisses.

Un équipement à la hauteur du spectacle
" Eclairer le Stade de France® est déjà une aventure en soi, nous confie Eric Lousteau-Carrère, tant par sa taille que par sa forme, alors quand il s'agit en plus d'y projeter des images géantes, il faut beaucoup de puissance.


Contacter l'auteur.


Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90




Article précédent
Reportages: Un Kyo dynamique équipé en statique !
Article suivant
Reportages: Audionumérique live en HF :



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.