Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Lundi 16 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Reportages > Le son des Ogres de Barback, Ou comment mixer l'éphémère ?
publicite


Reportages: Le son des Ogres de Barback, Ou comment mixer l'éphémère ? COMMANDER Magazine Sono N° 376
- Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 376 Page 54 - mars 2012 ::: Photos: Franck Ernould - Texte: Franck Ernould - Photos: Mathieu Yakovleff - Photos: Fabien Espinasse -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Le son des Ogres de Barback, Ou comment mixer l
Crédits
Photos: Franck Ernould - Texte: Franck Ernould - Photos: Mathieu Yakovleff - Photos: Fabien Espinasse -

Un groupe dont les chansons utilisent un grand nombre d'instruments de musique acoustiques inhabituels, un prestataire/partenaire fidèle s'appuyant sur un distributeur tout aussi fidèle : voici comment les Ogres de Barback ont terminé leur tournée 2011 avec un système Adamson E15 en bêta test. Retour au Zénith de Montpellier sur un projet pas comme les autres.

Les ogres de Barback est un groupe créé en 1994 par quatre frères et soeurs musiciens : Fred, sam, alice et mathilde. Tous étant multi-instrumentistes, les arrangements des chansons sont très variés, avec des bases acoustiques et quelques éléments électroniques le cas échéant ; on distingue tour à tour des influences « chanson française », musique de rue, rock, tzigane et rock alternatif des années 80 tendance mano négra, Béruriers noirs ou VRP. autrement dit, un travail de prise de son et de mixage exigeant pour l'ingénieur du son. Le groupe entretient un contact privilégié avec son public, qui l'a accompagné dans son essor, des quelques dizaines assistant aux premiers concerts dans des squats, aux milliers venant l'applaudir en 2011 à l'olympia ou dans les Zéniths actuels. Le site lesogres.com regroupe 80 billets et 35 épisodes vidéo « sur le vif », postés au fil de la tournée 2011 : très intéressant pour visiter de chez soi les coulisses d'une année de concerts ! autre point particulier des ogres : l'autoproduction, poussée à l'extrême lors de la date de montpellier où nous avons assisté à un concert du groupe au Zénith. Pas de producteur local - c'est la structure administrative du groupe qui éditait la billetterie, gérait la communication, louait la salle, etc. Une tournée des ogres regroupe vingt personnes sur la route, pendant huit mois ! Le groupe n'a jamais hésité à s'équiper de chapiteaux, bus, semi-remorque, matériel divers, jusqu'à aménager un studio d'enregistrement personnel dans une grande maison en ardèche. Pas « techniques » pour un sou, les quatre musiciens/chanteurs accordent toute leur confiance à une équipe dont les membres les suivent le plus souvent depuis très longtemps. Comme alain Peyrard, dit Bitch, lyonnais d'origine, ex-Fa musique, guitariste et réalisateur en studio, puis ingénieur du son des ogres depuis seize ans, au disque comme sur scène. Un parcours qui lui permet, tout en maîtrisant les aspects techniques, de parler musicalité avec les ogres.


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
Le son des Ogres de Barback, Ou comment mixer l’éphémère ? - P.54
Page 54 - 1/8
Le son des Ogres de Barback, Ou comment mixer l’éphémère ? - P.55
Page 55 - 2/8
Le son des Ogres de Barback, Ou comment mixer l’éphémère ? - P.56
Page 56 - 3/8
Le son des Ogres de Barback, Ou comment mixer l’éphémère ? - P.57
Page 57 - 4/8

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Informations: SIEL 2012, LE SON
Article suivant
Reportages: Le Café OZ a mis le Turbo, c'est Denfert !



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.