Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Mardi 17 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Reportages > Le son à 360° en club
publicite


Reportages: Le son à 360° en club COMMANDER Magazine Sono N° 403
La solution Traktor / Sonic Emotion - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 403 Page 52 - septembre 2014 ::: Photos: Franck Ernould - Texte: Franck Ernould -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Le son à 360° en club
Crédits
Photos: Franck Ernould - Texte: Franck Ernould -

Pour prolonger notre série sur la WFS, voici une application tout indiquée à laquelle il ne manquait que les outils pour s'exprimer, le deejaying ! Grâce à des outils présentés en première française lors d'une démo chez Freevox/SCV par Étienne Corteel (Sonic Emotion) et Arnault Damien (Euphonia), le processeur Wave I permet des résultats très intéressants en termes de répartition sonore et de spatialisation de sons, tant statique que dynamique. Résultat : une immersion totale des clubbers dans un univers sonore à 360° contrôlé par le DJ.

On sait qu'un des enjeux importants de la WFS est de trouver les passerelles possibles entre une exploitation académique et des applications « quotidiennes ». Sonic Emotion a parfaitement identifi é ce besoin et, depuis plusieurs années, ses développeurs n'ont eu de cesse de conserver les avantages marquants de la WFS tout en permettant une utilisation dans des conditions réalistes : enceintes de sonorisation standard, écartement de 1 mètre, gestion de soussystèmes si besoin (couches d'enceintes, caissons, rappels.), calés temporellement, avec une latence minimale.

:::LA WFS, KÉSAKO ?
Basée sur des principes mathématiques proches de l'optique, la WFS (synthèse de front d'onde) est une technique de diffusion audio utilisant un grand nombre de sources ponctuelles (haut-parleurs pilotés indépendamment) pour recréer le champ sonore. Les équations mathématiques mises en jeu sont épouvantables ; mais, dans la pratique, leur application permet de recréer la pression sonore et la vélocité des particules d'air dans tout point d'un volume. L'holophonie ainsi obtenue respecte le placement et la distance de chaque source sonore originale. Plus d'image sonore stéréo correcte entre deux enceintes, mais « basculant » dès qu'on se rapproche de l'une ou de l'autre : le paysage sonore perçu reste cohérent où que l'on se trouve dans la zone couverte par les sources pilotées en WFS.

La WFS a fait l'objet, à la fin des années 1980, d'un projet de recherche européen. La R&D a d'abord été orientée « laboratoire », se rapprochant le plus possible de la théorie (l'amphi 104 de l'université technique de Berlin est ainsi équipé de 2 700 enceintes pilotées en WFS sur 832 canaux). Depuis quelques années, on cherche à décliner la WFS dans une optique plus « pratique » : moins d'enceintes, plus écartées, systèmes hétérogènes - ce qui permet d'obtenir une pression sonore plus importante et de valider des dispositions d'enceintes pas toujours académiques. comme on en trouve tous les jours en sonorisation et en club ! Pour aller plus loin, vous pouvez lire les articles sur la WFS écrits par Éric Moutot dans les no 363 et 364 de Sono Mag.


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
Le son à 360° en club - P.52
Page 52 - 1/4
Le son à 360° en club - P.53
Page 53 - 2/4
Le son à 360° en club - P.54
Page 54 - 3/4
Le son à 360° en club - P.55
Page 55 - 4/4

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Reportages: Tal mise en lumière par Dimitri Vassiliu
Article suivant
Univers DJ: DJ EANOV: L’ACTU DES DJ ET PRODUCTEURS



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.