Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Samedi 21 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Reportages > Sir George Martin. Hello Googbye
publicite


Reportages: Sir George Martin. Hello Googbye COMMANDER Magazine Sono N° 419
- Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 419 Page 60 - avril 2016 ::: crédits n/c :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Sir George Martin. Hello Googbye
Crédits
crédits n/c

Le 8 mars dernier, Sir George Martin a rejoint deux de ses quatre garçons dans le vent (toute sa vie, il les a appelés The Boys ), George Harrison et John Lennon, qui depuis quelques années déjà, « jamment » dans les étoiles.

Qui aurait pu imaginer cette rencontre improbable entre un musicien classique et autodidacte (piano & hautbois), doté de l'oreille absolue et producteur au sein du petit label Parlophone (lire encadré), et ceux qui allaient un jour devenir The Fab Four ? La légende, qui prend souvent des raccourcis, voudrait que George Martin ait découvert les Beatles. La réalité emprunte un circuit un peu plus complexe. Après s'être fait jeter de tous les labels discographiques londoniens, Brian Epstein, qui croit dur comme fer aux talents de ses poulains, se met en tête qu'il faut montrer un acétate (disque en gravure directe), plutôt qu'une bande. C'est ainsi qu'il se présente, bobine sous le bras, au magasin HMV d'Oxford Street, qui dispose d'une minuscule cabine de studio d'où l'on peut, pour la modique somme d'une livre sterling, repartir avec la précieuse petite galette, laquelle ne supporterait pas plus d'une vingtaine d'écoutes, le sillon se déformant à chaque passage. La chance sourit ce jour à Brian Epstein car l'ingé-son, Jim Foye, trouve non seulement l'enregistrement « pas mal », mais il précise en plus que ce mini-studio appartient à une maison d'édition musicale, Ardmore& Beechwood, fi liale d'EMI, le célèbre label qui a rejeté à plusieurs reprises les demandes de rendez-vous de Brian et des Beatles. Jim Foye est tellement emballé qu'il apporte la démo un étage plus haut, dans les locaux de l'éditeur. Le patron, Syd Coleman, intéressé à son tour, demande à rencontrer Brian Epstein pour lui proposer de prendre les deux titres « Love of the Loved » et « Hello Little Girl » en édition. De fi l en aiguille, le projet arrive sur le bureau de Len Wood, responsable de l'enregistrement chez EMI, mais le protocole très rigide de la fi rme discographique ne permet pas d'accéder aux studios de St. John's Wood par le seul biais de l'édition musicale. Il faut la caution d'un label. Et c'est ainsi que le destin des quatre garçons est mis entre les mains de George Martin, avec la condition que si les Beatles deviennent célèbres, les droits d'édition doivent revenir à Ardmore & Beechwood. La suite appartient à la légende.



Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
Sir George Martin. Hello Googbye - P.60
Page 60 - 1/2
Sir George Martin. Hello Googbye - P.61
Page 61 - 2/2

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90




Article précédent
Economique et Social: AC-SV, une aide pour les petites entreprises



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.