Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Lundi 23 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Reportages > Quand la campagne a soif de culture
publicite


Reportages: Quand la campagne a soif de culture COMMANDER Magazine Sono N° 320
L'Abreuvoir - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 320 Page 160 - janvier 2007 ::: Photos: Albi Bop - Texte: Albi Bop -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Quand la campagne a soif de culture
Crédits
Photos: Albi Bop - Texte: Albi Bop -

En septembre 2006, la mairie de Salives en Côte-d'Or offrait un fauteuil par habitant dans sa nouvelle salle de spectacle : l'Abreuvoir. Dispendieux ? Non ! Un pari culturel osé, épaulé par Watts, Novelty et Nexo.

Salives - n'y voyez aucune allusion à la Bourgogne gourmande, mais plutôt à "saliva"(source jaillissante) - est un paisible village de deux cent trente habitants situé sur une colline à 400 mètres de hauteur et pelotonné autour des ruines de son château du xiiie siècle. Son nom vient de la grotte d'où jaillit le Tille, rivière située à 40 km au nord de Dijon, bien connue des cruciverbistes. Vous allez me dire : où veut-il en venir ? On se croirait plus dans le Guide du Routard que dans Sono Mag. J'y viens !

Comme nombre de villages ruraux au riche passé médiéval, Salives, malgré de nombreux atouts touristiques, périclitait au grand dam d'Alain Houpert, un jeune agriculteur natif du village. Il décide donc de prendre le bouf, bourguignon évidemment, par les cornes et se fait élire maire.

:::Un patrimoine rural rénové pour accueillir un théâtre digne d'une ville
Fort d'une taxe locale que le ministère des Armées lui doit pour une implantation sur une partie de sa commune, et élu vice-président du conseil général, le voici doté de moyens inhabituels pour ce type de commune. Il décide alors de lancer le projet culturel qui lui tient à cour : rénover deux anciens bâtiments médiévaux et y créer, dans l'un une salle des fêtes servant aussi de lieu d'accueil pour activités périscolaires, dans l'autre une salle de spectacle de deux cent cinquante places équipée avec les moyens modernes actuels. Ceci afin d'accueillir une programmation digne de n'importe quelle scène dijonnaise ou mâconnaise.


Contacter l'auteur.


Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Actualités: Salon des Entrepreneurs de Paris
Article suivant
Reportages: APG ET MARTIN ALLIANCE STRATÉGIQUE



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.