Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Samedi 21 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Reportages > FG DJ RADIO
publicite


Reportages: FG DJ RADIO COMMANDER Magazine Sono N° 328
Les coulisses - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 328 Page 60 - octobre 2007 ::: Texte: Albi Bop -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

FG DJ RADIO
Crédits
Texte: Albi Bop -

FG, la radio la plus électro de la bande FM, est animée par des passionnés de clubbing, des fondus de musiques électroniques pas sectaires du tout, et d'étranges machines à fabriquer d'énergisants cocktails sonores. Nous sommes allés pousser la porte du siège situé rue de Rivoli à Paris, pour découvrir le cour technique de la radio, la petite cabine de mix live des DJ, le studio de direct où, entre 18 h et 20 h, Antoine Baduel, par ailleurs Pdg de la radio, accueille ses invités trendies lors des «Happy hours».

Pour tout savoir de l'aspect technique de la Dj Radio parisienne, lisez l'article de Sonomag 328 !!

:::Interview de Didier Sinclair, Directeur Artistique Electronique de FG DJ Radio
Didier Sinclair est avec deux autres directeurs artistiques de la station (Hakimakli et Jean-Pierre Mignet) et Antoine Baduel, celui qui décide en comité d'écoute collégial de la future play-list ou du retrait des titres essoufflés. « On partage nos découvertes et ce qui nous a le plus frappé.» explique-t-il de son travail « Chacun a ses sensibilités. Pour ma part, je suis plus spécialisé dans la Dance et la House. J'ai trois casquettes : très jeune, mon premier métier fut animateur radio en 82. En 84, j'ai fait partie de la première équipe NRJ Montpellier. Ça bougeait tellement à Paris que j'ai fait mon baluchon et en 92, juste quelques mois après mon arrivée à la capitale, j'ai rencontré Henri Maurel et Antoine Baduel, les présidents de FG DJ Radio qui m'ont donné ma chance. Je m'étais fait la main aux platines dans le Sud. Deuxième casquette! Je faisais déjà des allers et retours à Londres pour me fournir en vinyles de techno fraîche ! Avec Antoine, on a eu la possibilité d'animer une soirée hebdo au Queen dirigée par David Guetta. C'étaient des soirées réservées aux aficionados FG DJ Radio où l'on a accueilli plein de nouveaux talents. On était à cette époque le QG de la scène électro ! La radio était située dans un immense immeuble à Belleville. C'était « roots » ! On était bénévoles et on bossait quinze heures par jour. Les futurs grands DJ étrangers comme Carl Cox ou comme Laurent Garnier sont tous venus dans notre studio minuscule qui avait tout du squatt ! 

:::La programmation avec Selector

Sono : Troisième casquette, celle de « DA », donc. Pour cela vous utilisez Selector de RCS, le leader en solutions technologiques pour la radio. Cela semble être une « moulinette » à programmer des play-lists très sophistiquées.
. D. S. : « En lui rentrant un maximum de données : BPM, style, nom d'artiste, nouveauté ou pas, le logiciel va brasser ces titres de manière à cadrer avec l' « esprit » de la radio, sur une base d'environ quatorze titres/heure par ce jeu de filtrage. Il applique les critères de toute radio musicale, par exemple, un titre connu puis une nouveauté en alternance. Pas de cassure du tempo trop violente. » Fini le casse-tête avec fiches et calculettes !

Sono : Comment t'y retrouves-tu dans les appellations de plus en plus complexes des musiques électroniques ?
D. S. : Comme les anglo-saxons qui mettent tout sous le terme générique de Dance Music. Il y a beaucoup de branches mais les grandes familles émergentes sont la House, le R'n'B et la Dance vocale. Tous les autres courants : ambient, lounge, hardcore, sont devenus des niches marginales que l'on ne retrouve que dans des raves. Raves que l'on n'annonce plus.

Sono : Pourquoi ?
D. S. : On n' a pas trouvé d'artiste ou de porte-parole suffisamment emblématique de cette scène comme Laurent Garnier l'a été au début de la House, et prêt aussi à jouer le jeu d'une radio grand public. Les raves semblent aussi un peu en déclin ou volontairement confidentielles. Nous avons bien des DJ's qui mixent des choses très « pure techno », mais tard la nuit. Par contre, on est en relation avec les organisateurs de la Techno Parade à laquelle nous participons tous les ans.

Sono : Comment recrutez-vous vos DJ's live ?
D. S. : Réputation, notoriété, découvertes, actus : sortie de disques ou compils. Et il n'y pas de limite stylistique. En début de soirée tout le R'n' B a droit de cité, y compris l'oriental avec DJ Kim (RNB Chic avec MC Adrian), puis à 22 H00 on bascule sur l'Electronique avec Club FG jusqu'à 3 ou 7 h du matin. Avec une évolution crescendo vers du plus en plus « spé » au fur et à mesure de l'avancement dans la nuit. 


:::Le CDM, Centre de Modulation décrit par Sylvain Ferrey, directeur technique de FG DJ Radio.
C'est au CDM que réside l'essentiel de la radio. Tout ce qui rentre et sort de la console passe ici dans ces machines.

:::Le traitement
Sylvain Ferrey : "L'Harris n'est en fait qu'un pupitre de contrôle. Les grands traitements génériques sont ceux des voix avec les Voice Master Pro Focusrite et sa panoplie de traitements : expandeur, harmoniser, compresseur, limiteur, de-esser, EQ. Ces Focusrite, ont en plus un très bon étage de pré-amplification. Un compresseur sur l'insert téléphonique de douze entrées sur deux inserts permet de nettoyer le signal et de niveler le gain car la plupart émanent de mobiles avec de grosses disparités. Un décodeur RDA 427 Rami et un encodeur RCS 627 Rami permettent d'envoyer une modulation inaudible (27Hz) qui enclenche des décrochages et des envois de pubs spécifiques sur une antenne régionale. Le traitement de la couleur du son est assuré par des Digital Virtuel Processor IDT avec un traitement Paris en FM et un autre pré-traitement pour le départ satellite. Un remote avec une visualisation permet d'accéder aux cartes DSP qui modifient le son et d'accéder à des plug-ins. Cela est nécessaire car le signal est encodé et donc un peu détérioré pour la liaison Transfix vers le satellite et les antennes régionales, il doit donc être recorrigé à l'arrivée".

:::Le stockage et l'archivage
Tout le reste des baies est dédié au stockage des données audio, à leur diffusion et à l'archivage via des disques durs « multiplayer» pour la radio FM mais également les cinq sites Web. Tous utilisent le Master Control RCS. En fait, il n'y a pas de serveur dédié pour telle ou telle webradio, chacune vient piocher les titres dans un même panier que sont les disques durs « serveurs ». Deux ordinateurs enregistrent (pigent) vingt-quatre heures sur 24 la radio. L'un, c'est pour respecter une obligation du CSA. L'autre, plus puissant, pour avoir une archive de qualité à réutiliser si besoin. Un récepteur satellite nous permet de recevoir des publicités nationales qui s'insèrent automatiquement dans notre flux via un paramétrage de notre ordinateur de diffusion. En fait, l'informatique permet de paramétrer tout le flux de la radio, musiques et pubs, grâce à des relais avec contact sec ou contact maintenu qui déclenchent automatiquement des machines lectrices. Il y a une sorte de time codage qui permet de déclencher sur 24 H n'importe quel événement à la micro-seconde près. Les interfaces de commande entre machines : mélangeur, distributeur, bascule, sont de marque RAMI. L'animateur n'a plus à s'en préoccuper. Il doit juste surveiller sur son défilant, les moments où il lui est possible d'intervenir. Pour les ordinateurs dévolus aux webradios, ils sont dotés d'une carte son PC Echo Layla 33G qui a la particularité d'encoder les fichiers en MPeg 3 et également d'opérer simultanément un traitement du son qui en améliore la qualité. Le débit des nos webradios est de 128 kbps mais on fournit aussi du bas débit à 48 kbps en AAC Plus et de 20 kbps enReal Audio. Quant à la webradio FG DJ + 6 H, elle est totalement autonome. Elle stocke le flux de FG DJ Radio et le rediffuse avec 6 heures de décalage

Didier Sinclair
Flash info avec Christophe Hubert .
Paul, l'animateur de flux/réalisateur de la Hit List de 14 h à 17H en semaine.


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
FG DJ Radio : les coulisses - P.60
Page 60 - 1/6
FG DJ Radio : les coulisses - P.61
Page 61 - 2/6
FG DJ Radio : les coulisses - P.62
Page 62 - 3/6
FG DJ Radio : les coulisses - P.63
Page 63 - 4/6

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Reportages: LES EUROCKEENNES DE BELFORT
Article suivant
Bancs d'essais: IMG STAGE LINE CD-30 DJ



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.