Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Mercredi 18 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Reportages > Espace Musiques Actuelles « La Sirène »
publicite


Reportages: Espace Musiques Actuelles « La Sirène » COMMANDER Magazine Sono N° 382
- Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 382 Page 26 - octobre 2012 ::: Photos: Eric Moutot - Texte: Eric Moutot -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Espace Musiques Actuelles « La Sirène »
Crédits
Photos: Eric Moutot - Texte: Eric Moutot -

Quelle agglomération ne compte pas aujourd'hui son lieu dédié aux musiques actuelles ? Et l'on voit de tout : salle totalement inadaptée aux objectifs, caprice d'élu tombé en désuétude, folie des grandeurs ruineuse en fonds publics, audace architecturale masquant une coquille vide. Arrivant à La Rochelle, c'est vers le port de commerce qu'il faut se diriger pour découvrir, au coeur des docks, une sorte de blockhaus de béton encapuchonné d'un chapiteau bicolore perché sur une structure métallique rouge. Partie visible d'un projet ambitieux mené avec professionnalisme par une équipe de passionnés, La Sirène est le contre-exemple parfait. Osons le mot, cet Espace Musiques Actuelles peut se revendiquer un modèle du genre.

Le silo des années 20, qui servait au stockage du grain, compte désormais trois plateaux de 1000 m² ; la grande salle (le Cap) tout en haut, le club (le balcon) au premier étage et les salles de répétition au rez-de-chaussée. En données chiffrées, La sirène a accueilli en 2011, pour sa première année d'ouverture, plus de quarante mille spectateurs en soixante-huit concerts.

:::LA GENÈSE DU PROJET
Le bâtiment appartient à la communauté d'agglomération de La Rochelle, et se situe sur le domaine public maritime, inaccessible aux piétons car classifié comme port international avec ses normes très strictes. Les contraintes de trafic de bateaux, trains et camions sont considérables en termes de pollution sonore, mais aussi de nuisances diverses, comme la poussière dégagée par le chargement du blé. Le site est distant de cinq kilomètres du centre ville et se situe, il faut bien le reconnaître, dans une zone où personne n'aurait l'idée de venir se promener. Et c'est peut-être là un des intérêts du projet ; au delà de l'ouverture d'un lieu de diffusion de musiques actuelles, créer un pôle attractif pour redynamiser par capillarité un quartier un peu ingrat. Un projet abordé globalement, avec des vues d'urbaniste. Pas moins de vingt-deux ans ont été nécessaires pour faire mûrir et aboutir le concept. Les habitants de l'agglomération ont été invités très en amont à venir découvrir le projet, les travaux et ce qu'allait devenir le lieu sous le crayon de l'architecte Patrick Bouchain.

:::UNE ASSOCIATION DE GESTION
Créée en 2007, l'association XLR a été désignée un an et demi avant l'ouverture pour gérer la programmation hors les murs et accompagner le projet architectural, le maître d'ouvrage et le maître d'oeuvre. Et pas à moitié. Les membres d'XLR ont déterminé les circulations, fait modifier les jauges, rédigé le cahier des charges technique, dessiné les bars, choisi le mobilier. mais aussi trouvé les solutions aux problèmes d'isolement de l'emplacement, d'autant que La sirène exploite une licence 4 et que la bière y coule à flots. Qu'à cela ne tienne. après chaque concert, un service de navettes reconduira le public vers le centre-ville, mais également au Technoforum. Lequel, à 10 km, héberge beaucoup d'étudiants friands de soirées.


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
Espace Musiques Actuelles « La Sirène » - P.26
Page 26 - 1/8
Espace Musiques Actuelles « La Sirène » - P.27
Page 27 - 2/8
Espace Musiques Actuelles « La Sirène » - P.28
Page 28 - 3/8
Espace Musiques Actuelles « La Sirène » - P.29
Page 29 - 4/8

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Informations: JTSE 2012 La continuité
Article suivant
Reportages: Douar Breizh en Full Led



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.