Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Vendredi 20 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Reportages > Éclairage de la caravane de la «Grande galerie de l'évolution »
publicite


Reportages: Éclairage de la caravane de la «Grande galerie de l'évolution » COMMANDER Magazine Sono N° 377
Découpes plasma, gestion centralisée et réseau DMX sans fil. - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 377 Page 34 - avril 2012 ::: Photos: François Guillet - Texte: François Guillet -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Éclairage de la caravane de la «Grande galerie de l
Crédits
Photos: François Guillet - Texte: François Guillet -

Située en plein coeur du Paris historique, la Grande Galerie de l'Evolution du Muséum d'Histoire Naturelle est un splendide bâtiment inauguré quelques mois après la tour Eiffel. Ses dimensions et son architecture, la majesté de sa verrière et évidemment la richesse des collections représentées lui confèrent une réputation exceptionnelle et forcent le respect du visiteur.

L' histoire des collections de cette galerie débute sous Louis XIII en 1635. En 1793 la Convention crée le muséum d'histoire naturelle. Le bâtiment actuel est inauguré en 1889. Fortement dégradé durant la seconde guerre mondiale, il sera fermé en 1966 pour être totalement réhabilité avec une inauguration par François Mitterrand en 1994.

:::PREMIÈRE MISE EN LUMIÈRE
A l'époque, la galerie de l'Evolution se dote d'un éclairage exceptionnel destiné à la mise en valeur des collections et à la présentation d'un "son et lumière" présenté deux fois par jour. Cette mise en lumière signée andré Diot, n'utilise pas moins de 36 Telescan mark III, 103 découpes 2000W scenilux et 148 Horiziodes 1000W. Pour l'époque, les moyens techniques sont considérables. Le résultat est exceptionnel, mais les conséquences sont assez lourdes en termes de maintenance, de consommation électrique et donc de respect de l'environnement.

:::UNE INSTALLATION D'UN AUTRE TEMPS
Aujourd'hui, les techniques d'éclairages et les besoins du muséum ont considérablement évolué. Voici ce qu'en pense Pierre de Cazenove, responsable de la Régie des expositions, convaincu de la nécessité d'une attitude verte.

«L'entretien de 36 télescans Caméléons mark III était devenu impossible, il a fallu se résoudre à s'en séparer. Les problèmes de maintenance étaient trop importants. Le relampage de 36 HmI d'une durée de vie de 800 heures était aussi trop lourd. De plus les "son et lumière" se sont arrêtés. Concernant la centaine de découpes scénilux, il faut bien prendre conscience que celles-ci ont cumulé l'équivalent de 170 années de service dans un théâtre standard, elles sont allumées en moyenne 12 h par jour, 6 jours par semaine. C'est très honorable, mais cela entraînait des problèmes de maintenance conséquents notamment en ce qui concerne le câblage à proximité des lampes, les réflecteurs, les condenseurs et autres pièces qui subissent une usure liée à la chauffe. Le prix de la maintenance de ces découpes est extrêmement élevé, 12000 ? d'achat de lampes par an, sans parler du temps passé à les changer. La facture d'électricité atteignait 30 000 ? par an uniquement pour les éclairages.»


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
Éclairage de la caravane de la «Grande galerie de l'évolution » - P.34
Page 34 - 1/6
Éclairage de la caravane de la «Grande galerie de l'évolution » - P.35
Page 35 - 2/6
Éclairage de la caravane de la «Grande galerie de l'évolution » - P.36
Page 36 - 3/6
Éclairage de la caravane de la «Grande galerie de l'évolution » - P.37
Page 37 - 4/6

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:






pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.