Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Lundi 23 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Reportages > Le club parisien "Le 79" fait peau neuve
publicite


Reportages: Le club parisien "Le 79" fait peau neuve COMMANDER Magazine Sono N° 390
- Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 390 Page 28 - juin 2013 ::: Photos: Olivier Balagna - Texte: Olivier Balagna -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Le club parisien "Le 79" fait peau neuve
Crédits
Photos: Olivier Balagna - Texte: Olivier Balagna -

À grand renfort d'écrans et de projecteurs asservis, une volonté affichée de créer des lumières « haut de gamme ». C'était le célèbre dancing Mimi Pinson, créé en 1936. L'entrée s'effectuait par la galerie du 79 avenue des Champs-Élysées, d'où son nom actuel, bien qu'on y pénètre aujourd'hui par le 22 de la rue Quentin Bauchard. On y dansait dès le début de l'après-midi au rythme d'un orchestre. Dans les années 60, c'était un haut-lieu de la musique latino et jazz (on l'entrevoit dans « Les Bonnes Femmes » de Claude Chabrol) avant de devenir un club plus mondain à l'ambiance lounge et deep house.

Après un changement de propriétaire, le 79 vient de se refaire une beauté pour une ouverture officielle le 20 février dernier. nous avons rencontré in situ Fabrice Blard de EF-Événements, le maître d'oeuvre de la nouvelle configuration son-lumière-vidéo.

:::UN ESPACE STRUCTURÉ PAR LES ÉCRANS LED
Dans la partie centrale du club, la scène et le bar principal se font face. Entre les deux : le dance floor. Puis, fragmentées par des piliers massifs, deux zones latérales opposées accueillent des carrés garnis de banquettes profondes aux tons dorés, au-dessus desquels trônent des luminaires en cuivre martelé qui réfléchissent une douce lumière ambrée. Cette configuration alvéolaire est surlignée par 190 dalles de Led Ultra Vision en pitch de 37,5 qui couvrent chaque face des piliers ainsi que les poutres transversales des carrés, caissonnées selon une géométrie rigoureuse. Le devant de scène et l'arrière-scène sont également tapissés de 30 dalles qui forment un mur de Led - des Dna en pitch de 8. L'agencement de ces dalles structure fortement l'espace, marque les différentes zones et révèle son organisation très symétrique. La cerise sur le gâteau, c'est une sphère Dna d'un mètre de diamètre en pitch de 10 qui surplombe le dance floor. Entre les poutres, au-dessus de la piste mais aussi de chaque carré, le plafond est décaissé, en rond ou en forme de gorge, pour accueillir des projecteurs à Led et des HmI asservis, tandis que du strip-Led RgB suit le pourtour de ces décaissements sur 300 mètres, faisant saillir les arêtes et renforçant l'aspect alvéolaire du lieu. Un espace bas, compact, où chaque centimètre gagné devient précieux.


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
Le club parisien
Page 28 - 1/8
Le club parisien
Page 29 - 2/8
Le club parisien
Page 30 - 3/8
Le club parisien
Page 31 - 4/8

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:






pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.