Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Lundi 23 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Reportages > Le Cirque Gruss :
publicite


Reportages: Le Cirque Gruss : COMMANDER Magazine Sono N° 302
la lumière et ses contraintes vitales - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 302 Page 42 - mai 2005 ::: Texte: Eric Gaulupeau -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Le Cirque Gruss :
Crédits
Texte: Eric Gaulupeau -

Le cirque «Arlette GRUSS» (Image 1) entame, pour cette année 2005, son vingtième spectacle (un par an). Arlette Gruss a succédé à son père fin décembre 1985. Tout a été construit «à la main» par Georges Korbann, le directeur technique, et Gilbert GRUSS le directeur général, respectivement mari et fils d'Arlette. Tout sauf le chapiteau, bien sûr. Entreprise familiale : oui. Mais, c'est aussi une véritable industrie, qui emploie en permanence près de cent salariés (artistes, musiciens, administratifs, techniciens). Vingt-sept villes par an sont visitées.365000 spectateurs chaque année font le déplacement. 10 nationalités de personnel, 10 langues. C'est le mariage de la tradition et de la modernité. Et qui sait, le cirque est peut être l'échantillon d'une mondialisation économique réussie depuis plusieurs siècle.

La tournée
Un cirque comme celui-ci n'a rien à envier aux grosses tournées internationales de show busines : c'est une caravane de quarante-deux semi-remorques, qui s'étend sur sept kilomètres et demi. Le chapiteau principal, celui du spectacle, fait quarante et un mètres de diamètre...
La lumière
Ce sont Julien Lhomme, et Arthur Oudin (Image 2) qui ont créé les lumières du spectacle, sous la direction de Gilbert Gruss. Ce n'est pas une mince affaire, les contraintes circassiennes sont très importantes. Une faute d'éblouissement peut rendre un numéro encore plus dangereux. Certains animaux, les chevaux par exemple, sont habitués aux lumières naturelles sans variations trop brusques, aux ombres douces. Ne pas non plus trop énerver les éléphants même si, il faut bien le dire, ils ne sont pas trop sensibles aux lumières.


Contacter l'auteur.


Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90




Article précédent
Actualités: Martin France :
Article suivant
Reportages: EHZ : Electro Voice au Pays Basque



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.