Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Lundi 23 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Reportages > Bigard
publicite


Reportages: Bigard COMMANDER Magazine Sono N° 295
au Stade de France - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 295 Page 30 - octobre 2004 ::: Texte: Albi Bop -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Bigard
Crédits
Texte: Albi Bop -

«Vous avez dit Bigard ? Comme c'est bizarre !» aurait pu dire un Louis Jouvet de son ton sceptique et soupçonneux. Car même si l'immense succès de l'artiste comique permet de supposer un stade plein et donc une opération rentable, un one-man show reposant essentiellement sur la parole dans un lieu où le temps de réverbération aller et retour peut avoisiner la seconde et demi, il y a de quoi crier «au fou» ! C'était donc à n'en pas douter un double défi. Artistique d'abord. Etre seul en scène durant deux heures, devoir captiver l'attention, faire rire 50 000 spectateurs. Certains situés à deux cents mètres de distance de la scène. Et technique ensuite : il fallait concevoir un système de diffusion sans aucun écho pour la plus parfaite intelligibilité de la voix.Voilà le challenge que s'est donné Jean-Marie Bigard et qu'un soir d'automne il a proposé à Didier Dal Fitto, son ingénieur du son conseil depuis qu'il se produit dans de grandes salles type Zénith et P.O.P.B.

Le 18 juin, le trac nouait les ventres autant sur scène qu'à la régie. A H - 7, promenade dans les coulisses du Stade de France.
Fournie par Lagoona Paris, la diffusion a été conçue par Didier Dal Fitto de DV2 et la mise en ouvre en a été confiée à Eric Lambertin de la société avignonnaise AEC Multimédia. Lagoona Paris est le prestataire habituel depuis des années des tournées de l'humoriste. On peut décomposer l'installation en trois parties.
Eric Lambertin : "Pour couvrir les gradins inférieurs et intermédiaires, nous avons installé des stacks de Y-10 Adamson et sur leur côté un Y-Sub. Ordinairement, le Y-Sub sert de support aux enceintes Y-10, mais ici la hauteur complète aurait gêné la visibilité. C'est pourquoi les subs ont été déportés sur le côté et placés en hauteur pour des raisons esthétiques. On dénombre, par stack, six Y-10 et un Y-Sub pour un total de quatorze points, répartis en couronne autour de la piste.
Ensuite, cette diffusion est prise en relais par un ensemble de onze clusters…
La lumière, comme si on y était
Hé bien non ! personne de l'équipe lumière de SONO n'a pu se libérer pour cet événement, et c'est dommage car nous avons raté une belle occasion d'apprécier le travail de Stéphane Migné, éclairagiste de Jean-Maris Bigard depuis huit ans, éclairagiste aussi de la troupe de danse "Les oiseaux du Paradis".
Stéphane Migné, pour cette opération monumentale s'est entouré de Christophe Roirand pour gérer l'administratif et le relationnel avec les équipes lumière et vidéo. Il a appelé aussi Frédéric Fayard "dit Aldo" pour ses compétances techniques en projecteurs automatiques donc pour les choix de machines.
Aldo, je l'ai rencontré cet été sur Soliday, et il m'a tout expliqué de l'opération Bigard. Voilà quelques détails.
La lumière faisant l'objet de trois concepts - la scène, les décors et le public - la société de location Procon (qui gérait l'ensemble des demandes pour sous traiter ensuite si nécessaire) à loué à la production JMB six consoles et pas moins de 350 projecteurs automatiques (exit les puissances inférieures à 1200 W).
...


Contacter l'auteur.


Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90




Article précédent
Actualités: Portes ouvertes Discomania
Article suivant
Reportages: Grande écoute des mini line array



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.