Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Mardi 17 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Reportages > Audionumérique live en HF :
publicite


Reportages: Audionumérique live en HF : COMMANDER Magazine Sono N° 311
première mondiale sur le show de Clouseau à Anvers - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 311 Page 38 - mars 2006 ::: Texte: Albi Bop -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Audionumérique live en HF :
Crédits
Texte: Albi Bop -

«Impossible», juraient les fabricants, «casse-cou» plaisantaient les prestataires, «indispensable» s'acharnait à penser Walter D'Haese, chef du projet pour EML, la plus importante société de prestation belge, voire européenne avec ses antennes en Hollande et Espagne (Shakira, Festival de Wechter, INXS, Axelle Red, REM.). Il y en a qui traversent l'Atlantique à la rame. D'autres qui rêvent d'un live sans aucun câble, si petit soit-il. Décidément l'audio de spectacle est un métier d'aventuriers ! Récit d'une victoire aux nombreuses péripéties.

"Clouseau", totalement inconnu chez nous, est pourtant un groupe star dans les pays néerlandais, Belgique flamande et Hollande. Quelque chose entre Goldman pour le style (contact avec le public, textes sensibles et blues rock dansant) et Hallyday pour l'ampleur et l'audace des mises en scène. Notoriété, donc moyens qui vont de paire. "Dans chaque rue de Belgique, on trouve sûrement au moins un fan de Clouseau" nous expliquera Walter pour nous éclairer sur l'audience mais aussi le challenge que constituaient le nouveau live du groupe et son concept de liberté totale de mouvement face au public. Accueillie dans le Sportpaleis d'Anvers pour plusieurs soirs, leur mise en scène, qu'on qualifiera sans exagérer d'époustouflante (et qui bat à plate couture les plus belles réalisations francophones ou anglo-saxonnes) avait prévu une scène centrale rectangulaire, un gradinage à 360° pour les 17 000 spectateurs quotidiens et sur la scène éclairée à la manière d'un dance-floor, quatre praticables robotisés et pilotés à distance sillonnant en permanence l'espace. Sur ceux-ci étaient installés en fixe le set de claviers, la batterie et les percussions. Occasionnellement, les cuivres ou le duo de chanteurs allaient s'y installer. La diffusion sonore haute toute en Adamson Y-10 et Y-18 se composait de deux clusters principaux et de deux clusters moyens dissimulés derrière des calicots blancs servant aux projections d'images à 360°. Le rappel de son en front-fill pour la fosse était réalisé en SpekTrix disposés tout autour de la bordure de scène. Son concept avec trois clusters à 45° et un cluster sub au centre du demi-cercle s'inspirait d'un précédent design fait par Patrick Demoustier (ingénieur système chez EML), cette fois-ci en collaboration avec l'ingé son de Clouseau, à l'Arena. (cf. article "In the round" Sono n° 302 de mai 2005).


Contacter l'auteur.


Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90




Article précédent
Reportages: Voyage au Centre de la Terre :
Article suivant
Actualités: Le SIEL 2006 à Paris



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.