Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Mardi 17 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Reportages > L'Academy of Music de Philadelphie
publicite


Reportages: L'Academy of Music de Philadelphie COMMANDER Magazine Sono N° 382
- Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 382 Page 58 - octobre 2012 ::: Photos: Jean-Yves Catel - Texte: Jean-Yves Catel -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

L
Crédits
Photos: Jean-Yves Catel - Texte: Jean-Yves Catel -

Pénétrer dans l'Academy of Music, ne signifie pas uniquement entrer dans un des hauts lieux de la culture philadelphienne. Il s'agit tout simplement de fouler le sol du plus ancien opéra encore en activité aux États-Unis. Inaugurée en 1857, cette « Vieille dame de Locus Street » a gardé toute sa flamboyance et son énergie! Longtemps fief du Philadelphia Orchestra, cette majestueuse salle de 2897 places abrite encore l'Opéra de Philadelphie. S'y produisent également des spectacles de Broadway, rock, variété, one man show, sans oublier l'incontournable bal annuel de l'Académie; une tradition depuis 155 ans.

UNE SI GRANDE LONGÉVITÉ « on se plaît à dire que des anges veillent sur le bâtiment.» C'est par cette phrase que Joanna mcneil Lewis, Pdg de l'academy of music arrive à s'expliquer une telle longévité. ou, pour employer un phrasé plus cartésien, « le lieu a bénéficié à travers l'histoire d'une somme de facteurs bienveillants qui font qu'il est toujours ici aujourd'hui » ajoute-t-elle, tout en cherchant à toucher une partie en bois d'un siège de la salle (deux précautions valant mieux qu'une).

Et il est vrai que l'on a de quoi s'étonner en marchant dans la fameuse « rue des arts » philadelphienne « south Broad street ». Pas un autre bâtiment de telle conception n'a su résister au temps, et surtout aux multiples incendies! Car si l'academy arbore une très belle façade en brique rouge, son armature, il n'y a pas si longtemps, n'était constituée que de poutres et de colonnes de bois, un vrai talon d'achille pour un bâtiment éclairé au gaz.

Conçu par le cabinet d'architectes «napoléon le Brun & gustavus Runge», l'endroit s'est rapidement ouvert à bien d'autres activités que le simple concert : Il devint ponctuellement un terrain de football (1899), une piste de patins à roulettes, le lieu de la convention nationale du parti républicain, un site de détente et de cantine pour les soldats et les philadelphiens pendant la seconde guerre mondiale et, bien entendu, une piste de danse pour le bal annuel. Cette tradition débuta en 1957 pour célébrer le 100ème anniversaire du lieu.


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
L'Academy of Music de Philadelphie - P.58
Page 58 - 1/4
L'Academy of Music de Philadelphie - P.59
Page 59 - 2/4
L'Academy of Music de Philadelphie - P.60
Page 60 - 3/4
L'Academy of Music de Philadelphie - P.61
Page 61 - 4/4

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Reportages: Musica Classica: La sonorisation transparente
Article suivant
Reportages: LA VOILE BLANCHE, Le chaînon manquant ?



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.