Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Mercredi 18 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Entreprise et métiers > POWERSOFT Passion et Innovation made in Italie
publicite


Entreprise et métiers: POWERSOFT Passion et Innovation made in Italie COMMANDER Magazine Sono N° 397
- Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 397 Page 122 - février 2014 ::: Photos: Eric Moutot - Texte: Eric Moutot -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

POWERSOFT Passion et Innovation made in Italie
Crédits
Photos: Eric Moutot - Texte: Eric Moutot -

Antonio Peruch et Claudio Lastrucci se rencontrent durant leurs études d'ingénieur. Passionnés d'audio, les deux compères consacrent leur temps libre à la fabrication de matériel pour la disco mobile et le car audio, en choisissant d'emblée pour l'amplification la classe D. Spécialisé en développement de logiciels et frère de Claudio, Luca rejoint en 1995 les deux ingénieurs. Powersoft est créé.

:::DIGAM, PREMIER AMPLI EN RACK
Les premiers développements commercialisés par la société le sont dans le domaine des télécommunications. Il y aura aussi des régulateurs pour Formule 1, une technologie à découpage haute fréquence, déjà. En 1997 voit le jour le premier amplificateur DigAm. L'encombrement est réduit et le rapport poids/puissance jusqu'à cinq fois inférieur à celui d'un ampli classique avec transformateur torique ; des atouts importants pour ce matériel destiné au touring. DigAm sous le bras, l'équipe Powersoft se rend au SMAU, un salon informatique italien. La providence fait que Outline passe par là ; début de l'aventure dans l'audio.

:::LES MODULES SONT AJOUTÉS AU CATALOGUE
Viendra ensuite le développement des modules destinés à s'intégrer directement dans les enceintes. Ils sont initialement conçus en classe H, puis en classe D. Ici aussi, réduction de la masse et de l'encombrement. Un DigiMod 1000 pèse 1 kg quand il en faut 4 ou 5 avec une technologie traditionnelle. « Les puissances des modules ont ensuite sans cesse évoluées ; 1500, 2000, 3000W. d'une part pour répondre aux demandes, mais aussi pour en permanence proposer de nouvelles solutions face à la concurrence émergeante des grosses marques d'audio qui choisissaient l'une après l'autre de basculer vers la technologie classe D, » nous dit Antonio Peruch. « En 2000, nous choisissons de développer des amplis multivoies. Quatre voies avec la série Q, puis six avec la série S. Des amplificateurs que nous commercialisons alors aussi en OEM. On retrouve aujourd'hui des circuits Powersoft dans de nombreux amplis multi canaux. Le rapport coût/puissance est très favorable en classe D. »

:::DE LA MAUVAISE IMAGE DE LA CLASSE D
Cette technologie a longtemps été décriée. On lui opposait la chaleur des classes AB, voir la rondeur des lampes... On a dit la même chose en son temps du son numérique PCM. « Avec nos premiers circuits en classe D, nous rencontrions la difficulté d'un taux de distorsion important dans la bande de fréquences médium-aigus. Cette zone où l'oreille est particulièrement sensible, » explique Antonio Peruch. « Nous avons donc continué nos recherches et sans cesse diminué cette distorsion pour aboutir en 2004 au modèle K10, dont les performances sont absolument abouties ».

:::FRÉQUENCE FIXE OU FRÉQUENCE VARIABLE ?
Hormis quelques modules de faible puissance et à bas coût, Powersoft utilise une fréquence de découpage fixe et très élevée. Un choix technologique de qualité mais nécessitant des circuits plus complexes, principalement en termes de contre réaction, pour réduire les déphasages et éliminer les résidus liés à la haute fréquence. Incidence aussi sur la taille et le poids des composants, ainsi que sur le rendement de l'étage amplification.

:::MADE IN ITALY
Antonio Peruch « Nous fabriquons en Italie pour nous permettre un contrôle constant de la qualité de réalisation. Par rapport à une fabrication dans les pays de l'Est ou en Tunisie, et même si on compare à la Chine où il faut ajouter d'autres coûts, d'autres délais et d'autres risques, notre solution présente de nombreux avantages. Nous testons et faisons subir un burn-in à chacun de nos produits et ainsi parvenons à baisser à 2,5 l'AQL (Acceptance Quality Limit, la limite d'acceptabilité de la qualité - nda). »

:::GREEN AUDIO POWER


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
POWERSOFT Passion et Innovation made in Italie - P.122
Page 122 - 1/6
POWERSOFT Passion et Innovation made in Italie - P.123
Page 123 - 2/6
POWERSOFT Passion et Innovation made in Italie - P.124
Page 124 - 3/6
POWERSOFT Passion et Innovation made in Italie - P.125
Page 125 - 4/6

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Bancs d'essais: Cameo CLMHRGB60W Un caméléon qui brille en couleurs
Article suivant
Actualités: Clay Paky pour Rod Steward



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.