Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Mercredi 18 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Entreprise et métiers > LE BAL DES ENFOIRÉS, 40 chanteurs, 8 consoles DiGiCo
publicite


Entreprise et métiers: LE BAL DES ENFOIRÉS, 40 chanteurs, 8 consoles DiGiCo COMMANDER Magazine Sono N° 383
- Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 383 Page 136 - novembre 2012 ::: Photos: Franck Ernould - Texte: Franck Ernould -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

LE BAL DES ENFOIRÉS, 40 chanteurs, 8 consoles DiGiCo
Crédits
Photos: Franck Ernould - Texte: Franck Ernould -

Alors que l'hiver a commencé à causer son lot de difficultés aux démunis, retour technique sur une opération caritative dont les entrées payantes, s'ajoutant aux droits de diffusion de télévision et aux ventes de DVD/CD, représentent, chaque année, environ un quart des recettes de l'association «Les restos du coeur». En 2012, le Bal des enfoirés a eu lieu à la Halle Tony Garnier de Lyon. 14 000 spectateurs à chaque représentation. Pour info, lors de la diffusion sur TF1, le spectacle a battu son record d'audience : 12,6 millions de téléspectateurs.

:::HUIT DIGICO, AVONS-NOUS DIT ?
Précisons : une SD7 pour les wedges des artistes, une SD9 pour le monitoring des HF (écoute de contrôle) avant distribution, une SD7 pour les in-ear des chanteurs et une autre SD7 en miroir, une SD7 encore pour les ears de musiciens et les prémix de voix. Et côté façade, une première SDTen accueillant tous les micros des chanteurs et gérant le mixage des choeurs, une seconde SDTen pour les voix lead, et une SD7 pour le mix global. Le poste de mixage se trouve à 45 mètres de la scène. Le tout étant évidemment interconnecté, avec des échanges de mixages en analogique, pour parer à toutes les éventualités. Les consoles DiGiCo sont depuis des années à la hauteur de l'événement. Vincent Caudron, ingénieur du son retours pour les in-ear monitors des chanteurs : « Ma SD7 peut gérer 132 entrées, 36 sorties stéréo pour les ears, et on la configure comme on veut. Avec ses effets intégrés, elle est très sympa à travailler, j'apprécie beaucoup, je peux réagir vite. A un moment, j'ai 14 mix à gérer en même temps, et je m'en sors sans problème ». À la façade, Jérôme Blondel, Pierre Buisson et Vincent Mantz mixent le spectacle. Pierre Buisson nous explique la configuration : « Il faut vraiment être trois en façade, ça va très vite. Nous avons un snapshot ou plusieurs par chanson, il y a des medleys, des talks précis, des samples à envoyer, c'est un peu une usine à gaz, et la conduite change tous les jours. De plus, il faut bien suivre aux faders, les chanteurs ne sont pas toujours dans leur bonne tessiture. On a mis un moment à trouver comment faire: les artistes n'ont pas forcément la même forme d'un jour à l'autre, leurs voix ne sont pas pareilles, il faut parfois revoir complètement les EQ à la volée. D'où l'idée d'utiliser des Direct Out d'une console à l'autre. ». « La première SDTen reçoit donc toutes les voix, leur applique égalisation et compression, et sert au mixage en direct des choeurs le cas échéant. Ses sorties directes sont reliées en MADI à une autre SDTen, que nous utilisons pour les voix lead. Avantage : en cas de modification, il suffit d'intervenir sur la première SDTen, les changements sont automatiquement répercutés sur la seconde. Enfin, la SD7 est celle du mix façade, elle reçoit les signaux «musi que» et un prémix de choeurs et de lead provenant des deux SDTen. » « Ce n'est pas le son habituel d'un concert : les gens viennent ici pour écouter des chanteurs qu'ils apprécient, il faut donc qu'on entende bien les voix », précise Pierre. « C'est un public familial qui habituellement ne va pas en concert, qui vient voir une ribambelle de chanteurs, qui se fait plaisir une fois par an. C'est très bon enfant. C'est David Nulli qui a conçu le système de diffusion : il a bien bossé, ça porte loin et il n'y a pas trop de résonance ! ». « La configuration utilisée peut paraître énorme, mais en fait, c'est juste ce qu'il faut, on l'utilise depuis quelques années », poursuit Pierre. « En passant, un grand merci à DiGiCo UK et Apex France (Laurent Laignel et Claude Rigollier notamment) pour leur soutien. »

Une telle opération défie les superlatifs: derrière la scène, un gros car vidéo AMP pour le tournage et la projection en direct, dehors, Le Voyageur V1 pour enregistrer le son, et à l'intérieur de la Halle, une grosse sonorisation sous la responsabilité de Pierre Buisson : des L-Acoustic K1, Kara, Kudo et des Meyer UPA1 et UPJ comme s'il en pleuvait, des retours partout (en wedges tradi-tionnels posés en bord de scène, mais aussi 12 petites grappes de DV, indispensables pour « couvrir » en toute discrétion, télé oblige, l'immense scène de 36 x 15 mètres !). Côté HF, une configuration micros et in-ear à donner le vertige, puisque outre le groupe jouant en direct (45 lignes, plus 8 pour les instruments des chanteurs-musiciens), on compte une bonne quarantaine d'acteurs/chanteurs se succédant rapidement sur scène, seuls, en duos, en trios, ou en véritable chorale, avec des effectifs et des séquences variant d'un soir à l'autre en fonction des disponibilités de chacun. Rien n'est pré-enregistré. Tous disposent du même micro : capsule SM58 sur émetteur UR2. Côté in-ear monitoring (un tiers des chanteurs), c'est du Shure PSM900, et du Sennheiser pour les musiciens, qu'on ne voit pas sur scène. Pour gérer dans tous les sens ces dizaines et dizaines de signaux, ce sont pas moins de huit consoles DiGi- Co qui sont déployées, connectées sur un double anneau Optocore en fibre optique. Une boucle regroupe la régie façade et la régie des ears musiciens, l'autre boucle sert la régie des wedges et la régie des ears pour les artistes. S'il y a un problème sur une boucle, on a de la sorte toujours un secours sur l'autre. Selon le même principe, quatre racks de préamplis SD Racks sont utilisés, au lieu de deux. Plateau et façade sont entièrement séparés.


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
LE BAL DES ENFOIRÉS, 40 chanteurs, 8 consoles DiGiCo - P.136
Page 136 - 1/2
LE BAL DES ENFOIRÉS, 40 chanteurs, 8 consoles DiGiCo - P.137
Page 137 - 2/2

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Bancs d'essais: Système sur IP Green-GO
Article suivant
Entreprise et métiers: MULTISCENIC Le "Tetris" du live à taille humaine



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.