Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Jeudi 19 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Dossiers > PRISE DE SON DE BATTERIE 1 er Partie:
publicite


Dossiers: PRISE DE SON DE BATTERIE 1 er Partie: COMMANDER Magazine Sono N° 293
généralités et test de 19 micros de grosse caisse - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 293 Page 58 - juillet 2004 ::: crédits n/c :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

PRISE DE SON DE BATTERIE 1 er Partie:
Crédits
crédits n/c

Lorsque la mystérieuse femme au chapeau aborda l''homme en noir, elle n''y alla pas par quatre chemins : - "Veux-tu, après 25 ans de silence journalistique, te remettre à écrire ?" - «Oui", répondit le père laconique. - "De quoi as-tu envie de parler ?" - "De la prise de son de batterie". - "Pourquoi ?" - "Parce que c''est un sujet de polémique, que je suis sûr de pouvoir aborder en toute partialité, sans objectivité, et que ça va provoquer des réactions passionnées de part et d''autre».

Le son de batterie, un goût acquis
Au début de l'enregistrement mécanique, on ne disposait que d'un seul capteur, en fait un pavillon connecté acoustiquement à une membrane qui actionnait directement l'aiguille de gravure. D'un point de vue artistique, on se souciait avant tout de rendre les chanteurs et instruments solistes clairement audibles. Pour cela, on n'avait qu'une solution : placer les exécutants plus ou moins loin du pavillon et, éventuellement, déplacer le pavillon en fonction du solo exécuté. Un assistant était en charge de déplacer le pavillon articulé autour d'un axe ; les musiciens étant placés suivant un arc de cercle correspondant.




Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90




Article précédent
Actualités: Prolight & Sound à Francfort
Article suivant
Comprendre: Le Led: Eclairage du futur ? Chap II:



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.