Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Jeudi 19 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Dossiers > Dossier Lumière : Chapitre 5 - La manipulation des données photométriques d'intensité et de luminance
publicite


Dossiers: Dossier Lumière : Chapitre 5 - La manipulation des données photométriques d'intensité et de luminance COMMANDER Magazine Sono N° 411
- Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 411 Page 64 - juin 2015 ::: Photos: Olivier Balagna - Texte: Olivier Balagna -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Dossier Lumière : Chapitre 5 - La manipulation des données photométriques d
Crédits
Photos: Olivier Balagna - Texte: Olivier Balagna -

Après le flux et l'éclairement lumineux, nous poursuivons l'examen de la manipulation des données photométriques. Cette fois-ci, c'est l'intensité et la luminance qui sont mises en pleine lumière. Leur utilisation est parfois contestée et les conditions de leurs mesures peuvent varier considérablement selon les méthodes de calcul employées. Sont-elles alors vraiment utiles ? Nous donnent-elles des informations pertinentes ? Comment faut-il les interpréter ? Quel usage peut-on en faire ? Autant de questions auxquelles tente de répondre ce dernier chapitre consacré à la photométrie.

L'analyse du fl ux lumineux des lampes et des luminaires nous a permis, dans le précédent chapitre, d'appréhender le pouvoir d'émission des sources lumineuses et le comportement global des appareils d'éclairage. Il nous a également permis de comprendre comment calculer le rendement et l'e cacité d'un luminaire en mettant en rapport la mesure du fl ux sortant de l'appareil avec la valeur du fl ux nominal de la lampe utilisée. Nous avons pu, dans un second temps, cerner les deux facettes de cette autre donnée photométrique importante qu'est l'éclairement lumineux. Celui-ci peut en e et quantifi er la densité surfacique d'un fl ux lumineux réparti sur la totalité d'une surface éclairée mais aussi, à partir d'une série de mesures ponctuelles e ectuées à une distance déterminée rendre compte de la variation de densité surfacique d'un fl ux au fur et à mesure que l'on s'écarte de l'axe optique du luminaire. Ces données nous ont alors permis d'établir le profi l du faisceau d'un appareil afi n d'observer la distribution spatiale des rayonnements à l'intérieur de celui-ci. Mais nous avons vu également que le profi l d'un faisceau pouvait indifféremment être établi en mesurant les variations d'éclairement d'une surface à une distance déterminée ou bien en quantifi ant les variations de l'intensité lumineuse selon l'angle des rayonnements considérés à partir de l'axe du faisceau. La représentation de ce profi l sous forme de diagramme cartésien ou polaire nous permettait alors de visualiser de manière très «parlante» les variations spatiales de l'éclairement aussi bien que la distribution spatiale de l'intensité. Allons maintenant plus loin sur cette donnée photométrique fondamentale qu'est l'intensité.


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
Dossier Lumière : Chapitre 5 - La manipulation des données photométriques d’intensité et de luminance - P.64
Page 64 - 1/12
Dossier Lumière : Chapitre 5 - La manipulation des données photométriques d’intensité et de luminance - P.65
Page 65 - 2/12
Dossier Lumière : Chapitre 5 - La manipulation des données photométriques d’intensité et de luminance - P.66
Page 66 - 3/12
Dossier Lumière : Chapitre 5 - La manipulation des données photométriques d’intensité et de luminance - P.67
Page 67 - 4/12

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Reportages: FESTIVAL : QUAND LA CFDT FÊTE LE TRAVAIL
Article suivant
Economique et Social: Assurance chômage : du nouveau !



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.