Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Samedi 21 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Dossiers > 9 Lecteurs pour scratcher:
publicite


Dossiers: 9 Lecteurs pour scratcher: COMMANDER Magazine Sono N° 279
testés en scratch par DJ Get Down - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 279 Page 68 - avril 2003 ::: Texte: Étienne Lémery -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

9 Lecteurs pour scratcher:
Crédits
Texte: Étienne Lémery -

Scratcher, c''est gratouiller les sillons.LA pointe de lecture se promène d''avant en arrière sur une modulation audio gravée dans le vinyle. On doit ce nouvelle instrument de musique à quelques DJ qui n''avaient pas peur de casser leur têtes de lecture. Un instrument qui produit un son rythmique synchronisé sur une autre source musicale. Et puis Pioneer, le premier, a adapté le CD au Scratch en 2002 sur le CDJ 1000. Il a été suivi avec plus ou moins de bonheur par quelques fabricants. Aujourd''hui, nous avons répertorié sur le marché, neuf machines capables de scratcher. Nous les avons étudiées, mesurées, et DJ Get Down les a testées en Scratch.

Comment ça marche ?
Vous posez la main sur le disque vinyle, il s'arrête de tourner ou ralentit. Vous posez la main sur un CD (si on pouvait le faire), le son disparaît dès que le lecteur détecte le moindre ralentissement.Les deux sources, l'une analogique et l'autre numérique, ne se comportent pas du tout de la même manière, et il a fallu que les constructeurs imaginent des formules magiques pour que la simulation soit parfaite. Elles se basent sur le stockage du signal (numérique) dans une mémoire alimentée par le lecteur de CD. Le lecteur lit le CD en permanence et s'arrange pour que la mémoire reste chargée de la musique de la piste. Il faut savoir que l'audio du CD est enregistré par blocs avec des signaux de service, et que sa récupération demande un tri et un décodage de récupération d'erreurs. Si vous cherchez un endroit précis sur un CD, vous bénéficiez d'une résolution d'1/75e de seconde, c'est la trame, nombre affiché en dernier sur le compteur du CD et qui correspond aussi à la résolution de la recherche et de la mémorisation d'un point de repère. Un scratcheur lit très lentement ou très rapidement et dans les deux directions les échantillons des deux voies. Il utilise en organe de commande, un plateau équipé d'un détecteur de sens et de vitesse de rotation. Sur les grosses machines, une rotation d'un degré suffit à déclencher une lecture, sur les machines moins sophistiquées, l'angle est plus important, les échantillons sont plus longs si bien qu'à très basse vitesse, le son est moins lisse. Nous avons réparti les machines en scratcheuses et pseudo-scratcheuses. Entre les deux, il y a juste une différence de plateau. Les unes reçoivent un plateau sensible au toucher : le fait de toucher le plateau est détecté et commande une action, exactement comme si vous touchiez un vinyle en rotation. Les autres ont un plateau rotatif que vous devrez tourner d'un certain angle pour que le toucher soit perçu. Cette formule a l'avantage d'être plus simple, donc économique. Le plus compliqué, c'est de faire tourner le plateau pour faire accroître la ressemblance avec l'analogique. Et ça marche !


Contacter l'auteur.


Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90




Article précédent
Actualités: Trophée Louis Jouvet: Palmarès
Article suivant
Bancs d'essais: Mélangeur



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.