Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Lundi 23 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Culture DJ > Musiques électroniques : Syndicat
publicite


Culture DJ: Musiques électroniques : Syndicat COMMANDER Magazine Sono N° 410
Avis de S.P.A.M.E sur la toile. Encore un site ? Oui, mais celui-là est le vôtre, Deejays ! - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 410 Page 106 - mai 2015 ::: crédits n/c :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Musiques électroniques : Syndicat
Crédits
crédits n/c

Quatre années se sont écoulées depuis la création du SPAME, le Syndicat Professionnel des Acteurs des Musiques Électroniques. Prolongement de la page Facebook du même nom créée en juin 2011 et son complément indispensable, le site http://www.syndicat-spame.org est en ligne depuis le 1er septembre 2014.

:::PRÉAMBULE
Le SPAME, c'est à Franck de Villeneuve qu'on le doit dans un premier temps, rejoint ensuite dans cette aventure par Patrice Heyoka. Ces deux DJ professionnels, qui exercent et composent sur les platines de France et de Navarre depuis plus de 20 ans, ont lancé et porté cette belle initiative afi n de défendre les intérêts de leurs pairs. Cette présence sur la toile, di érente de celle opérée sur les réseaux sociaux, va donner à ce syndicat la visibilité qu'il mérite et dont il a besoin pour réaliser concrètement la volonté de ses fondateurs : la professionnalisation des DJ. Tour de site en quelques clics.

:::PAGE D'ACCUEIL
Accessible depuis le bandeau de présentation qui invite à entrer sur le site, la page d'accueil donne tout de suite le ton : « Ce site est là pour vous aider!» Et en e et, les menus qui vont suivre, de navigation aisée et intuitive, permettent de découvrir les informations sur les mécanismes de la professionnalisation. On naviguera donc entre « Fiches pratiques», « Conseils » et « Expériences», sans oublier la « Vie du SPAME ».

:::LES FICHES PRATIQUES
Déclinées en deux sous menus, « Le DJ » d'une part et «Le compositeur, Live Act, Remixeur » d'autre part, ces fi ches abordent les « grands thèmes nécessaires à la professionnalisation », pour chacune de ces fonctions : il s'agit principalement de la question du ou des statuts qu'il est possible d'adopter pour exercer. Sont ainsi traitées la question de l'intermittence, la nature des contrats de travail (CDI, CDD) en cas de recours au salariat, les di érentes formes de structures entrepreneuriales que l'on peut créer et la législation a érente dans le spectacle vivant, ou encore la question des droits d'auteur et des droits voisins du droit d'auteur, de leur protection. Ces fi ches succinctes mais didactiques permettent d'obtenir une information claire et précise, dont le complément détaillé est souvent proposé sous forme de lien pointant vers les sites spécialisés, comme Pôle emploi, la Sacem. À noter : chacune de ces fi ches peut être partagée sur les réseaux sociaux, et des sujets connexes, les « articles complémentaires », sont proposés sous forme de liens.

:::LE MENU « CONSEILS »
On retrouve ici des articles relatifs à ce que l'on pourrait appeler les « bonnes pratiques professionnelles », ou comment travailler « propre », qui s'adressent aux DJ comme à leurs employeurs potentiels : recommandations concernant les clauses des contrats de travail, la question de l' « emprunt » d'oeuvres originales protégées et du recours à l'autorisation préalable et au paiement des redevances de droits d'auteurs, ou encore les rémunérations. Mais c'est le « Manifeste du SPAME » qui constitue l'aboutissement de cette démarche d'édifi cation d'un code de bonne conduite : une énumération des comportements qui sont jugés nécessaires pour assurer un « futur culturel pérenne» est proposée de façon non exhaustive, chacun étant invité à contribuer et enrichir le texte de façon collaborative. Travailler en refusant que ce soit «au noir », respecter les oreilles du public par une bonne gestion sonore des concerts, ou encore ne pas se servir gratuitement des créations d'autrui sont autant de prescriptions vertueuses, constituant le socle d'un guide de référence qui ne demande qu'à être complété.



Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
Musiques électroniques : Syndicat - P.106
Page 106 - 1/2
Musiques électroniques : Syndicat - P.107
Page 107 - 2/2

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Culture DJ: Les charts clubs et Radios by DJ Momo



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.