Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Samedi 21 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Compte rendu > Conférence « Sur-niveaux et risques auditifs »
publicite


Compte rendu: Conférence « Sur-niveaux et risques auditifs »
organisée par SONO Mag - SIEL 2007 - Public  Débutant / tout public
Source: Articles internet - mars 2007 ::: crédits n/c :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

   Table des matières:

 Page 1:  Conférence « Sur-niveaux et risques auditifs »
 Page 2:  POURQUOI LE SON FORT
 Page 3:  ETUDES ET ACTIONS DU CIDB
 Page 4:  COMMENT BIEN SONORISER UNE SALLE DE CONCERT
 Page 5:  EVOLUTION DES SYSTEMES DE DIFFUSION
 Page 6:  AGI-SON, UNE ASSOCIATION POUR LA PREVENTION
 Page 7:  LE CAPITAL AUDITIF
 Page 8:  PROBLEMES D'AUDITION ET CONSEQUENCES
 Page 9:  COMPORTEMENT D'URGENCE
 Page 10:  UN TSA, C'EST QUOI
 Page 11:  TEMOIGNAGE D'UN MUSICIEN
 Page 12:  TEMOIGNAGE D'UN DJ


Conférence « Sur-niveaux et risques auditifs »
Crédits
crédits n/c

Compte rendu de la conférence organisée par SONO Mag au SIEL 2007, le Salon professionnel des univers du spectacle et de l'événement. En prélude à la journée nationale de l'audition, le 15 Mars.

Avec la participation de :

Modérateur, Ludovic Monchat, journaliste à SONO Mag
Alice Debonnet-Lambert, directrice du CIDB (Centre d’Information et de Documentation sur le Bruit)
Victor Bensasson, Directeur de la Communication du CIDB
Eddy Lambert, musicothérapeute, acousticothérapeute, audioprothésiste
Simon Codet-Boisse, Président de l’Association AGI-SON (AGIr pour une bonne gestion SONore) née pour répondre aux problématiques liées aux risques auditifs et à la gestion sonore musicale.
Marc de Fouquières, Directeur technique de la société Dispatch (prestataire/loueur de systèmes de sonorisation pour le spectacle)
Témoignage de Xavier Bertrand, un musicien atteint d’une hyperacousie.

Témoignage de DJ Greem, quatre fois champion du monde DMC par équipe.

:::INTRODUCTION par Ludovic Monchat

Vous êtes plus nombreux que prévu, et nous constatons avec plaisir que les problèmes de sur-niveaux commencent à sensibiliser les professionnels et les amateurs de musique.

Le but de cette conférence est de vous permettre de comprendre comment fonctionne une salle de spectacles aujourd’hui, comment le son est dans une salle, comment on peut parfois faire des bêtises, comment le décret des 105 dB a réglementé la profession de façon drastique, sans être très respecté les premières années et mieux maintenant, dévoiler le problème des sur-niveaux en salle.

Nous aurons des témoignages de gens qui ont subi des traumatismes auditifs, soit de manière passive, par accident, soit de manière active suivant une démarche qui conduit à écouter très fort.

Nous verrons aussi qu’il y a aujourd’hui des prestataires qui ont la capacité de faire du son de manière intelligente, raisonnée, dirigée.

Nous allons faire intervenir Eddy Lambert, qui connaît très bien tout ce qui concerne la lésion auditive, la souffrance des personnes atteintes. On n’oubliera pas que derrière ce débat se cachent des gens qui ont un problème d’oreilles. Ce problème peut être banal comme un petit sifflement intermittent, ou pire, un petit sifflement permanent qui peut devenir extrêmement handicapant d’autant qu’il peut devenir un énorme sifflement, voire plusieurs à la fois jusqu’à la fin de votre vie. C’est ce que l’on appelle un acouphène.

Nous allons demander à Eddy Lambert acousticothérapeute, musicothérapeute, audioprothésiste, pourquoi quelqu’un, face à un bouton de volume, a tendance à vouloir écouter fort ?


 





Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Salon: MUSIKMESSE/PROLIGHT+SOUND
Article suivant
Actualités: Francofolies- La Rochelle



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.