Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Vendredi 20 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Comprendre > Test du système
publicite


Comprendre - Tests: Test du système COMMANDER Magazine Sono N° 309
line array JBL VRX900 - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 309 Page 104 - janvier 2006 ::: Texte: Alain Pouillon-Guibert -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Test du système
Crédits
Texte: Alain Pouillon-Guibert -

Quelques constructeurs de line array ont à leur catalogue des enceintes de «downfill» pour compléter la couverture en proximité du système principal, mais JBL est le premier à proposer un système dédié à courbure constante. Comme aurait pu dire Monsieur de La Palice : «Un système à courbure constante est un système dont la courbure n'est pas variable». Et c'est là une différence importante entre un line array conventionnel et le VRX900.

La mécanique de la suspension en est grandement simplifiée et l'enceinte, ayant une ouverture verticale de 15°, peut être utilisée soit à l'unité soit en couplage. L'angle de couplage inter enceintes est fixe et de 0°, il est donc possible de créer une enceinte virtuelle dont la couverture horizontale est fixe et identique à la couverture unitaire, et dont la couverture verticale varie par incrément de 15°. JBL préconise un maximum de six enceintes suspendues, ce qui crée une enceinte virtuelle de 6 x 15°= 90° d'ouverture verticale et de quatre enceintes posées soit 60°.
Le système VRX900 est constitué de deux enceintes : VRX932LA pour la partie large bande et VRX918S pour le renforcement du sous-grave.

Description et technologie des enceintes VRX932LA
La VRX932LA est une enceinte deux voies pouvant fonctionner en mono ou biamplification. L'ébénisterie est très belle, comme toujours pour les systèmes professionnels JBL, et fabriquée à partir de multiplis de bouleau de 18 mm. Les multiplis de 18 mm de la Baltique, qu'ils soient Finlandais ou Russes, comportent quinze plis, celui-ci n'en comportant que onze, je suppose qu'il est de provenance asiatique. Ce qui ne remet pas en cause la qualité du bois, en ayant moi-même testé d'excellents mais, évidemment, moins chers que ceux de la Baltique. La section grave bas-médium est confiée à un haut-parleur de 30 cm monté en baffle plan et chargé par un bass-reflex dont la surface totale d'évent est faible par rapport à la surface de rayonnement du HP. L'ébénisterie est anglée à 15°, angle d'ouverture verticale nominale de l'enceinte. La section HF est constituée de trois moteurs à compression chargés chacun par un guide d'onde conique débouchant dans un guide d'onde toroïdal commun . Ce guide d'onde final prend toute la hauteur de l'enceinte, sans épaisseur de bois parasite.

Description technique du VRX918S
Finition identique, mécanique compatible, connexion ajustable entre 1+1- et 2+2- sur la NL4, bien vu, ce qui permet d'utiliser les quatre conducteurs d'un câble HP normalisé. Faible efficacité pour un 46 cm, mais coupure basse. basse . Comme je l'ai déjà expliqué, on ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre. Les niveaux SPL max sont identiques à ceux de la VRX932LA, ce qui en théorie est parfait, mais en pratique s'avère souvent 6 dB trop faible. En effet les musiques actuelles demandent un surcroît d'énergie de 6 dB dans le grave ; la solution consiste à doubler le nombre de VRX918S. Le gain de puissance est alors de 3 dB et le gain de couplage de 3 dB aussi, soit + 6 dB au total. CQFD.

» Fiches techniques:
- Fiche N° 1 : JBL VRX 900

Contacter l'auteur.


Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90




Article précédent
Dossiers: L’ANATOMIE DE L’AUDITION
Article suivant
Bancs d'essais: Console de mixage



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.