Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Lundi 16 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Comprendre > Silence ! après exposition à des niveaux sonores élevés
publicite


Comprendre: Silence ! après exposition à des niveaux sonores élevés
Par . Eddy Lambert, (musicothérapeute, acousticothérapeute, audioprothésiste) - Public  Débutant / tout public
Source: Articles internet - novembre 2007 ::: crédits n/c :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|


Et si nous parlions de silence ! qu'est-ce ? Sinon un mot oublié de notre Société. Qu'est-ce, sinon ce « vide » que l'on tente de remplir à toute force, force son, bruit, musique à tout prix. Prix de notre audition, de notre écoute.

Qu'est-ce que le silence ? Peut-on encore parler de silence aujourd'hui et où ? Quelques approximations en données chiffrées :

Chambre sourde : 19 dB (niveau sonore résiduel) .

::: Niveaux sonores de nos lieux de vie habituels : (en dB physiques)
- Maison très calme : 30 dB
- Appartement fenêtre ouverte : 60 dB
- Bureau : 50 à 60 dB
- Restaurant : 80 dB
- Intérieur de voiture à 100 Km/h : 90 dB
- Ou circulation intense à 1 m : 90 dB
- Rue à moyenne circulation : 75 dB
- Sur la mobylette ! 120 dB.

Sans doute, seriez-vous très étonné de vous trouver en face du chiffre de la somme de dBs qui maltraitent nos oreilles, notre cerveau et notre corps tout au long de longues 24 heures. Oui ! car c'est bien de 24 heures qu'il s'agit, puisque contrairement à nos yeux, il faut le répéter, nos oreilles n'ont pas de paupières et notre fonction auditive reste active 24h/24.

Revenons à quelques chiffres concernant les temps d'exposition à des niveaux sonores importants et les temps de repos nécessaires et peut-être suffisants pour que nous assurions le plus longtemps possible notre capacité à percevoir, recevoir, entendre, écouter et communiquer.

En 2004, il était communément admis que pour une exposition de 8 heures :

- à un bruit inférieur à 90 dB, le repos devait être minimum de 30 minutes.
- à un bruit compris entre 90 dB et 100 dB, le repos devait être minimum de 16 heures.
- à un bruit supérieur à 100 dB et inférieur à 120 dB (seuil de douleur le plus fréquent), le repos devait être minimum de 2 jours.

Il nous faut considérer aujourd'hui ces données comme insuffisantes du fait de la permanence de niveaux sonores élevés voire très élevés auxquels nous sommes confrontés quotidiennement.

Et là encore nous parlons d'humain et l'humain est toujours dans d'autres évaluations incluant terrain génétique, vulnérabilité permanente ou occasionnelle, sensibilité..

Ainsi un bruit de 95 dB « perçu » comme tel, pourra être « ressenti » comme très fort, voire insupportable. Imaginons, c'est l'automne, période un peu particulière ! la lumière baisse, les jours raccourcissent, on n'avait déjà pas assez de temps !!!.

Une grosse sinusite a bouché votre sphère ORL, quelques nuits sans sommeil ou avec un sommeil médiocre font de votre tête une caisse de tambour. Vous avez enchaîné plusieurs heures de travail dans le bruit et quelques trajets dans des moyens de locomotion non moins bruyants. De plus, vous avez essayé « d'oublier » un coup de « spleen » et d'angoisse, la médiocrité du quotidien avec vos musiques préférées passées en bande dans le baladeur et/ou sur le lecteur CD. Bref, quelques situations ordinaires dans une vie ordinaire.

Dans ces conditions, si d'aventure en aventure, vous croisez la mobylette à pot d'échappement trafiqué « façon rallye » ou que vous allez, croyez-vous vous « éclater » au dernier concert « hard » de votre star dernière née, votre ressenti risque d'être très vite une très grande douleur et peut-être le prélude à une très grande lésion dont les conséquences peuvent être lourdes et définitives.

Les pratiques du REPOS et du SILENCE bien administrées avec une posologie quotidienne adaptée et adoptée par chacun et pour chacun peuvent transformer bien des choses et recréer beaucoup de plaisir. Trop de son, trop de bruit peuvent amener à une situation de SURVIE.

Le silence n'est pas synonyme de mort mais peut redonner beaucoup de couleurs aux musiques de votre vie.




Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Actualités: Formation au Vjing
Article suivant
Bancs d'essais: CHAUVET VUE-III



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.