Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Mardi 17 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Comprendre > Les procédures de mesure des liaisons radio
publicite


Comprendre: Les procédures de mesure des liaisons radio COMMANDER Magazine Sono N° 384
- Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 384 Page 74 - décembre 2012 ::: Photos: Étienne Lémery - Texte: Étienne Lémery -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Les procédures de mesure des liaisons radio
Crédits
Photos: Étienne Lémery - Texte: Étienne Lémery -

Dans l'esprit de proposer des bancs d'essai que chaque exploitant peut non seulement comprendre, mais aussi, et osons le dire principalement, utiliser sur le terrain, nous avons repensé notre évaluation des HF. Plutôt que surcharger nos colonnes de quantités de mesures plus ou moins cabalistiques, nous nous focalisons sur les valeurs importantes pour l'utilisation sur le terrain. Nous vous présentons ci-après la sélection des grandeurs mesurées, ainsi que leur raison d'être. Un inventaire directement mis en application dans ce numéro avec le banc d'essai de la référence XS Sennheiser.

:::LA DISTANCE « UTILISABLE »
les mesures radio devraient se faire dans des chambres sourdes aux ondes, donc les absorbant totalement. mais ce qui nous intéresse tous, c'est la portée de notre transmission sans fil. or, ce paramètre est quasiment impossible à annoncer. il dépend énormément de la position relative de l'émetteur et du récepteur, de celle de leurs antennes mais aussi pour une large part de l'environnement. Un émetteur de poche a son antenne proche du corps humain, qui absorbe les ondes. les structures métalliques d'une scène, les armatures du béton d'une salle jouent tantôt le rôle de réflecteur d'ondes, tantôt celui d'écran. a partir de calculs théoriques de rendement d'antenne, de mesure de puissance d'émission et de sensibilité de récepteur, et à condition de se fixer un rapport signal sur bruit, on pourrait obtenir une portée théorique, mais elle resterait très au-dessus de ce que l'on obtient en pratique, donc peu exploitable dans la « vraie vie ». Notre évaluation : un émetteur de 10 mW a une portée qui peut atteindre une centaine de mètres dans de bonnes conditions. nous avons choisi non de mesurer ou de calculer la portée, mais de placer l'émetteur sur un support, à 35 m d'un récepteur placé derrière des murs réputés sans armature de béton, et de mesurer le rapport signal sur bruit à cette distance, paramètre qui concerne l'exploitant. S si on observe un grand écart entre le rapport signal sur bruit à proximité et à distance, c'est que l'on s'approche de la limite de portée. Par contre, un écart faible correspondra à la possibilité d'aller plus loin. Côté labo, l'environnement est généralement perturbé par la présence des nombreux câbles nécessaires aux branchements ainsi que ceux reliant le récepteur au système de mesure. le moindre déplacement du récepteur peut donc entraîner une variation assez importante, positive ou négative du signal reçu avec pour conséquence une variation du bruit de fond, donc du rapport signal/bruit. nous y veillerons.

Nous donnerons le rapport signal/bruit à proximité et à la distance de 35 m, en entrées micro, ligne et haute impédances suivant les formats disponibles et aux gains min et max. Ces considérations ne concernent toutefois que les liaisons analogiques. Dans un système numérique, le signal est présent ou. absent. on ne constate pas de remontée du bruit de fond. il faudra alors vérifier la distance à partir de laquelle on a des coupures du signal.

:::L'EXCURSION DE FRÉQUENCE
Un émetteur à modulation de fréquence voit sa fréquence porteu- La portée utile est un des critères importants de l'évaluation. © E.M. se changer au rythme de la fréquence de modulation et avec une excursion qui dépend de l'amplitude du signal audio de modulation. Cette excursion se mesure à partir d'un analyseur de modulation mF, ou excursiomètre. au lieu d'afficher l'amplitude du signal de sortie, ce récepteur indique l'excursion de fréquence qui lui a donné naissance. on ne confondra pas l'excursion avec l'encombrement spectral de l'émetteur, le spectre mF est complexe et ne permet pas d'en déduire l'excursion. on distinguera deux excursions ; l'une, nominale, correspond à l'affichage sur le récepteur du niveau audio nominal et la seconde, maximale, est associée au niveau maximum que peut délivrer le récepteur sans distorsion excessive. Cette distorsion se manifeste visuellement sur l'écran d'un oscilloscope. Notre évaluation : nous donnerons les excursions en les comparant aux niveaux audio.


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
Les procédures de mesure des liaisons radio - P.74
Page 74 - 1/4
Les procédures de mesure des liaisons radio - P.75
Page 75 - 2/4
Les procédures de mesure des liaisons radio - P.76
Page 76 - 3/4
Les procédures de mesure des liaisons radio - P.77
Page 77 - 4/4

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article suivant
Univers DJ: DJ GETDOWN



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.