Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Samedi 21 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Comprendre > LE GUSO: Salut des Entrepreneurs Occasionnels et des Salariés du Spectacle Vivant
publicite


Comprendre: LE GUSO: Salut des Entrepreneurs Occasionnels et des Salariés du Spectacle Vivant COMMANDER Magazine Sono N° 383
- Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 383 Page 62 - novembre 2012 ::: Photos: Clotilde Véran - Texte: Clotilde Véran -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

LE GUSO: Salut des Entrepreneurs Occasionnels et des Salariés du Spectacle Vivant
Crédits
Photos: Clotilde Véran - Texte: Clotilde Véran -

G.U.S.O. cet acronyme désigne un organisme dédié : le Guichet Unique Spectacle Occasionnel. Créé en 1999, son objectif fut de simplifier les formalités liées à l'embauche et à l'emploi de salariés, artistes ou techniciens du spectacle, pour les employeurs dont l'activité principale n'est pas la production ou la diffusion de spectacles.

:::PRÉAMBULE
avant le Guso, les employeurs occasionnels avaient de quoi s'arracher les cheveux. des taux de cotisation différents selon les types de salariés, des abattements sur le salaire de base de 20 ou 25% pour certains salariés et pas pour d'autres, des caisses spécifiques, liées à une législation inconnue de ces entreprises. beaucoup de contraintes pour ces structures privées ou publiques, pour parfois n'organiser que le spectacle de Noël ou le bal des anciens.

:::LES FONDEMENTS À LA CRÉATION DU GUSO
la création d'un tel organisme était indispensable. quel technicien n'a pas connu les carnets à souche de « bulletins de salaire », à deux volets, un blanc et un rose carbone, à faire compléter par l'employeur, adjoint au « feuillet rose » assedic et à la « vignette sécurité sociale » ? Outre qu'il était souvent nécessaire de courir en fin de spectacle après la signature d'un responsable, on constatait parfois, mais trop tard, qu'aucune déclaration, aucun paiement de cotisations aux différentes caisses n'avait été effectué. que dire enfin des bulletins établis par les services de paie intégrés de grosses entreprises, où les cotisations étaient versées aux caisses de retraite du bâtiment, de la grande distribution... il fallait que les choses évoluent.


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
LE GUSO: Salut des Entrepreneurs Occasionnels et des Salariés du Spectacle Vivant - P.62
Page 62 - 1/2
LE GUSO: Salut des Entrepreneurs Occasionnels et des Salariés du Spectacle Vivant - P.63
Page 63 - 2/2

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Reportages: Quand l'événementiel devient pérenne



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.