Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Lundi 16 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Comprendre > FICHE SÉCURITÉ N° 38 bis : Les formations obligatoires dans le domaine de la sécurité (2e partie)
publicite


Comprendre: FICHE SÉCURITÉ N° 38 bis : Les formations obligatoires dans le domaine de la sécurité (2e partie) COMMANDER Magazine Sono N° 378
- Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 378 Page 49 - mai 2012 ::: Photos: Jean-Yves Catel - Texte: Jean-Yves Catel -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

FICHE SÉCURITÉ N° 38 bis : Les formations obligatoires dans le domaine de la sécurité (2e partie)
Crédits
Photos: Jean-Yves Catel - Texte: Jean-Yves Catel -

Nous abordons maintenant la partie concernant le travail en hauteur, les formations de technicien compétent, la pyrotechnie et la prévention des risques électriques

:::5 - LE TRAVAIL EN HAUTEUR - CACES - CONTREBALANCÉES, MOTEURS ET PONTS
Afin d'être en cohérence avec l'article L. 4121-1 du Code du travail concernant les obligations d'action de prévention, information et formation, et en respect avec la directive européenne 2011/45/CE, l'employeur doit former ses opérateurs en hauteur. Ainsi, le texte européen rappelle que les travaux en hauteur sont susceptibles d'exposer les employés à des risques particulièrement élevés pour leur santé et leur sécurité et que les accidents qui en découlent représentent un pourcentage élevé du nombre global d'accidents (notamment des accidents mortels). L'article 10 de la directive ajoute que le choix et l'équipement (individuel ou collectif) adapté à chaque endroit spécifique en vue de prévenir et d'éliminer les risques devrait s'accompagner d'une formation spécifique. Enfin, selon l'article 11, les échelles, La conduite de PEMP.

Les échafaudages et les cordes « constituent les équipements le plus communément utilisés pour exécuter des travaux temporaires en hauteur et (...) dès lors, la manière dont ces équipements peuvent être utilisés par les travailleurs dans les conditions les plus sûres doit être spécifiée. Une formation spécifique et appropriée des travailleurs est par conséquent nécessaire.»

L'emploi de Plates-formes Élévatrices Mobiles de Personnel (PEMP), plus communément appelées « nacelles », nécessite également une formation attitrée. L'article R. 4323-55 du Code du travail stipule que la conduite des équipements de travail mobiles automoteurs et des équipements de travail servant au levage est réservée aux travailleurs qui ont reçu une formation adéquate, celle-ci devant être complétée et réactualisée chaque fois que nécessaire. Cette formation donne lieu à la délivrance d'un Certificat d'Aptitude à la Conduite En Sécurité (CACES) et attestera auprès de l'employeur des compétences de son employé. Attention, cette formation est attitrée à chacune des catégories de PEMP (désignées par un chiffre et une lettre suivant la localisation du poste de conduite et l'axe de mouvement de la cabine). En plus des PEMP, les articles R 4323-55 et R 4323-56 concernent également la conduite de la machinerie contrebalancée et des moteurs servant à lever les ponts.


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
FICHE SÉCURITÉ N° 38 bis : Les formations obligatoires dans le domaine de la sécurité (2e partie) - P.49
Page 49 - 1/3
FICHE SÉCURITÉ N° 38 bis : Les formations obligatoires dans le domaine de la sécurité (2e partie) - P.50
Page 50 - 2/3
FICHE SÉCURITÉ N° 38 bis : Les formations obligatoires dans le domaine de la sécurité (2e partie) - P.51
Page 51 - 3/3

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:






pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.