Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Lundi 16 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Comprendre > Fiche sécurité N° 32
publicite


Comprendre: Fiche sécurité N° 32 COMMANDER Magazine Sono N° 371
2011 : été meurtrier... - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 371 Page 84 - octobre 2011 ::: Photos: Jean-Yves Catel -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Fiche sécurité N° 32
Crédits
Photos: Jean-Yves Catel -

Décidément, l'été 2011 restera tristement dans les mémoires des organisateurs de spectacles en plein air... En un mois, ni le vieux continent, ni l'Amérique n'auront été épargnés par une météo particulièrement malmenante. Rappel des faits.

:::I - Ottawa
Tout a débuté le 17 juillet dernier au Bluesfest d'Ottawa, la capitale canadienne. Il est 19h passé, le groupe Cheap Trick joue depuis une vingtaine de minutes sur la MBNA stage lorsque le ciel s'assombrit. De très fortes bourrasques de vent surgissent. Les musiciens trouvent à peine le temps de quitter la scène que le pire se produit. Les rafales sont si soudaines et puissantes que les techniciens, alors occupés à libérer les bâches, assistent démunis à l'effondrement vers l'arrière de tout l'édifice. Une chance tout de même dans ce désastre : la scène a été poussée vers l'arrière et non vers le public qui était encore présent en nombre devant les barrières. C'est probablement ce paramètre qui n'inflige qu'un bilan très léger pour un accident de cette ampleur : 8 blessés et aucun mort. La scène provenant du fournisseur « Groupe Berger » fut certes dévastée, tout comme le matériel de Cheap Trick, mais au moins, le pire fut évité. Le fournisseur montréalais de la scène est par ailleurs loin d'être un nouveau venu dans sa discipline. Entreprise de 35 ans d'âge, c'est en 2011 la sixième fois que ce modèle précis de scène est installé par lui au Bluesfest.

:::II - Tulsa
Dirigeons-nous maintenant au plein coeur des Etats Unis, à Tulsa - Oklahoma. Le 7 août en fin d'après-midi, la scène du groupe de rock alternatif The Flaming Lips est déjà installé. Cette formation originaire d'Oklahoma City joue pratiquement à domicile sur une scène extérieure pour le festival Bradly District Block Party. Le groupe est réputé pour ses effets scénographiques psychédéliques et humoristiques. Il tourne notamment avec une structure en fond de scène constituée d'écran LED et de projecteurs fixés sur une une cerce formant un demi cercle vertical de 15 pieds (4,57 mètres) de haut. Le temps est menaçant et les techniciens et artistes sont évacués préventivement de la scène (aux côtés non bâchés). Certains membres (dont les musiciens) restent tout de même proches de la cerce et se demandent s'ils vont jouer ou non du soir quand, tout à coup, le temps change subitement et un vent violent se lève. Le même scénario qu'à Ottawa se produit : la structure de fond de scène n'arrive pas à résister à la force de la rafale et bascule vers l'arrière. Heureusement, personne ne se trouvait plus derrière et seuls des dégâts matériels sont à regretter (800 000$ de perte estimée selon Matt Duckworth, un membre de l'équipe des Flaming Lips). Différence notable en comparaison avec le Bluesfest, seule la structure liée au spectacle des Flaming Lips s'est affalée.

:::III - Indianapolis

:::IV - Kiewit


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
Fiche sécurité N° 32 - P.84
Page 84 - 1/4
Fiche sécurité N° 32 - P.85
Page 85 - 2/4
Fiche sécurité N° 32 - P.86
Page 86 - 3/4
Fiche sécurité N° 32 - P.87
Page 87 - 4/4

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90




Article suivant
Comprendre: Les nouvelles mesures lumières



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.