Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Mercredi 18 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Comprendre > Les bases de la lumière
publicite


Comprendre: Les bases de la lumière COMMANDER Magazine Sono N° 324
La Photométrie - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 324 Page 84 - mai 2007 ::: Texte: Nicolas Ahssaine -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Les bases de la lumière
Crédits
Texte: Nicolas Ahssaine -

Lux, lumen, candela, flux : pas toujours évident de s'y retrouver ! Et pourtant, on a tendance à manier les notions photométriques de manière un peu rapide et souvent imprécise. Hélas, mille fois hélas ! Car en maniant mal des notions physiques, on conclut souvent. mal !

La photométrie est une science large, et dont les applications sont bien souvent éloignées de notre quotidien. Aussi nous cantonnerons-nous à expliciter les données photométriques fournies par les fabricants ou certains logiciels, et à proposer une bonne façon pour s'en servir.

:::Les données photométriques
Dans nos métiers du spectacle et de la discomobile, nous sommes confrontés aux trois grandeurs que sont le flux, l'éclairement et l'intensité. La quatrième grandeur, la luminance, est utilisée dans d'autres applications, en cinéma notamment, ainsi qu'en architecture. Considérons une source de lumière, au hasard un projecteur, tout ce qu'il y a de plus traditionnel.
Les grandeurs photométriques sont définies de la manière suivante (image 1) :
. Le flux Ø (phi) mesure toute la quantité de lumière émise par la source, dans toutes les directions.
. L'éclairement E mesure la quantité de lumière émise par la source et reçue par une surface.
. L'intensité I mesure la quantité de lumière émise dans une direction. Comme dans toutes les sciences, il va falloir faire un peu de théorie et de mathématiques. D'abord pour définir clairement ces trois notions, ensuite pour naviguer entre elles... respecter les unités adéquates afin de ne pas fausser complètement la lecture des résultats.

:::Calculs d'éclairement
Première formule
Cette première formule lie l'intensité I et l'éclairement E : ...
Seconde formule
Puisque le flux a la propriété de se conserver dans l'espace, on peut en déduire une loi intéressante.

:::En résumé.
Voilà pour la théorie lourde. Un peu mathématique certes, mais la clarté et la justesse des résultats sont à ce prix. Pas d'analyse fine sans un minimum de rigueur !! Nous allons maintenant observer de plus près la notion de répartition de flux, et voir comment elle influe sur la lecture des données photométriques.

:::Photométrie et répartition de flux
Comme chacun le sait, le faisceau lumineux créé par un projecteur n'est pas homogène en termes de répartition de lumière. On trouvera toujours - et je pèse mes mots - une direction particulière pour laquelle l'intensité est maximale ; c'est bien évidemment dans la partie centrale du faisceau que cela se passe. Les problèmes se posent quand ...

:::Comparaisons photométriques
Et pour bien faire, nous allons établir un bref comparatif de sources : trois lyres wash 1 200 W à décharge. Voici des extraits des informations relevées sur les documentations produits des fabricants...

:::Légende illustration
Définition des trois grandeurs photométriques E, Ø, I.


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
La photométrie - P.84
Page 84 - 1/8
La photométrie - P.85
Page 85 - 2/8
La photométrie - P.86
Page 86 - 3/8
La photométrie - P.87
Page 87 - 4/8

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Métier / Formation: APPRENDRE LE MIX
Article suivant
Bancs d'essais: RSS BY ROLAND S-4000 DIGI TAL SNAKE



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.