Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Mardi 24 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Comprendre > Acoustique des salles :
publicite


Comprendre: Acoustique des salles : COMMANDER Magazine Sono N° 304
Le Carré Sévigné à Rennes - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 304 Page 64 - juillet 2005 ::: Texte: Thierry Malet -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Acoustique des salles :
Crédits
Texte: Thierry Malet -

Cette salle polyvalente illustre concrètement l'évolution des conceptions et des pratiques du spectacle présentes en France depuis ces vingt dernières années, en particulier dans un rapport scène-salle très éclaté, ouvert à d'autres formes scénographiques plus proches du public. Une architecture qui entraîne certaines précautions d'usage. Expertise.

UNE FORME INTERIEURE HEXAGONALE
Contrairement à sa forme extérieure, le Carré Sévigné n'a rien de vraiment carré dans la forme intérieure de sa grande salle. Une large scène trapézoïdale de 15,83 m d'ouverture contre une hauteur de 6 m, s'intègre dans une forme intérieure hexagonale qui n'est pas sans nous rappeler les conceptions scénographiques des années 70. La tendance allait alors volontairement vers une intégration scénique presque en milieu de salle encadrée par des gradins en cascade, c'est-à-dire en opposition à la forme cubique traditionnelle où la cage de scène faisait face à un autre cube : celui de la salle.
FORME INTERIEURE ET DIFFUSION
Même si l'homogénéité acoustique de la salle peut s'avérer quelque peu irrégulière du fait de l'absence d'éléments strictement diffusants (utilisation de parois lisses), le taux de diffusion acoustique global nous est apparu plutôt convaincant. Ce phénomène nous rappelle à juste titre que le critère de diffusion ne peut se déduire uniquement à la simple quantification physique d'une rugosité arithmétique moyenne des surfaces rencontrées par les ondes sonores. En d'autres termes, la seule étude du relief d'une paroi ne suffit pas à prédire le taux d'absorption global constaté dans une salle. La forme architecturale intérieure de l'espace participe elle aussi activement au brassage des ondes sonores. Plus cette forme est complexe, et plus les ondes sonores se propagent dans toutes les directions sans qu'un ou plusieurs modes de résonance soient aisément identifiables. L'analyse au milieu de la salle nous montre le résultat de la superposition d'une infinité d'ondes sonores, comparables en intensité et sans relation de phase directe entre elles. Il en résulte une homogénéité du champ acoustique tout à fait caractéristique, qui incarne l'un des critères acoustiques les plus avantageux de cette salle.


Contacter l'auteur.


Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90




Article précédent
Actualités: AES de Barcelone
Article suivant
Dossiers: 8 enceintes moulées amplifiées



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.