Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Dimanche 22 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Cahier Réalisason > L'important, c'est l'Hi-Res (2è partie)
publicite


Cahier Réalisason: L'important, c'est l'Hi-Res (2è partie) COMMANDER Magazine Sono N° 411
- Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 411 Page 94 - juin 2015 ::: crédits n/c :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

L
Crédits
crédits n/c

Avec cette seconde partie (*) de notre dossier consacré à l'audio en haute résolution, nous entrons dans le vif du sujet et abordons les documents sonores Hi-Res et les matériels mis sur le marché par di érents constructeurs, répondant a priori aux critères de ce label.

:::ON N'A PAS TOUS LES JOURS (PEUT-ÊTRE) 20 ANS .
L'expression high-resolution audio aurait été citée pour la première fois en 1995 lors de la bataille entre les deux formats qui ont abouti à la normalisation du DVD. À cette époque, il n'était pas question d'échantillonner les signaux audio à 96 kHz et encore moins 192 kHz ; par ailleurs, la quantifi cation ne se faisait que sur 16 bits. En 1999 est apparu le SACD (Super Audio CD) de Sony et Philips, pour lequel seuls quelques disques étaient alors disponibles dans le commerce, tous issus de transferts de vieilles bandes anlogiques. Le DVD Audio n'est arrivé qu'en 2000, avec un catalogue plus fourni. C'est le XXIe siècle qui a vu arriver les circuits permettant la numérisation en 192 kHz/24 bits. Toute la création audio n'est toutefois pas exclusivement e ectuée selon ces paramètres, loin s'en faut. L'audio en haute résolution est aujourd'hui souvent assimilé au 96/24, voire au 192/24, autrement dit à un signal audionumérique échantillonné à 96 kHz, ou 192 kHz, et quantifi é sur 24 bits. En compilant les plaquettes commerciales et en analysant les argumentaires des constructeurs de matériel, nous avons pu dégager quelques a rmations ou allégations parfois douteuses, car assénées souvent sans aucune justifi cation. L'audio Hi-Res permettrait de découvrir les détails subtils et les nuances artistiques de notre musique favorite tels que nous ne les avons jamais entendus. Nous aurions aussi accès à la puissance et à la présence d'une performance live assis dans notre salon. Un peu plus et nous pourrions économiser notre ticket de concert et rester bien au chaud chez nous ! Vient encore, dans l'argumentation, la comparaison avec l'image et plus exactement avec l'arrivée de la haute défi nition (HD) en télévision. Là aussi, les images di usées en HD ne sont pas toutes originellement HD, mais quelquefois converties à partir d'un document tourné en défi nition standard (SD), soit « upconverti » de SD en HD. Hi-Res correspond à une qualité qui surpasse largement celle du MP3 et du CD. Nous pourrions nuancer cette a rmation et dire que l'Hi-Res surpasse largement la qualité du MP3 et un peu moins celle du CD. Ce dernier était limité en qualité par la taille des documents qu'il était possible d'y placer compte tenu de la capacité o erte par ce support et le premier, par la nécessité de compresser drastiquement le signal qui provoque des pertes de qualité, d'autant plus perceptibles que l'on réduit le débit fi nal. Selon le musicien Neil Young, dont on reparlera plus loin dans ce document, « Le Hi-Res permet une capture sans perte des sources audio originales et analogiques et o re une écoute telle que l'artiste le souhaite ». Cette possibilité d'accepter des paramètres de numérisation de plus en plus élevés est facilitée d'une part par la disponibilité à des coûts raisonnables de circuits intégrés permettant d'atteindre ces paramètres de numérisation et d'autre part par la forte baisse des prix des supports de stockage, ainsi que par la mise à disposition de tout un chacun de réseaux de transport Internet de plus en plus rapides.



Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
L’important, c’est l’Hi-Res (2è partie) - P.94
Page 94 - 1/6
L’important, c’est l’Hi-Res (2è partie) - P.95
Page 95 - 2/6
L’important, c’est l’Hi-Res (2è partie) - P.96
Page 96 - 3/6
L’important, c’est l’Hi-Res (2è partie) - P.97
Page 97 - 4/6

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Cahier Réalisason: Live Show : Le Musibus de Musiqafon
Article suivant
Cahier Réalisason: Installa-son : Focal-JMLab sonorise le Bistrot du Lion



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.