Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Mercredi 18 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Bancs d'essais > Projecteur d''images géantes
publicite


Bancs d'essais: Projecteur d''images géantes COMMANDER Magazine Sono N° 270
Hardware Xenon Optimal Light System - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 270 Page 136 - juin 2002 ::: Texte: Jean-Paul Rolin -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Projecteur d
Crédits
Texte: Jean-Paul Rolin -

Ce projecteur 7 kW à source xénon est de taille «raisonnable» comparé à ses concurrents en images géantes. L'alimentation, la boîte à lumière et le chemin optique sont une base commune à plusieurs variantes. Car divers accessoires, concernant essentiellement le changement d'images ­ fixes, défilantes, tournantes ­, en font chaque fois une machine différente et bien adaptée à un besoin précis. La rétroprojection sur ballon est aussi une des spécialités de Hardware.

La source L'alimentation séparée pèse 30 kg. Son principe est à découpage, plus fiable qu'une alimentation à résonance (assez sensible au vieillissement de composants qui dérivent et modifient les accords). La boîte à lumière contient une belle corolle parabolique, plutôt profonde, afin de bien récolter tout le flux de la lampe xénon qui est placée dans son axe. Le centrage se fait par déplacement de la corolle et non par celui de la lampe : la corolle est donc fixée à sa base, sur un support en tôle épaisse et ses bords sont libres. Le faisceau ainsi regroupé vient frapper un miroir "froid" à 45° qui le renvoie perpendiculairement dans l'axe de projection. Le miroir froid réfléchit 98 % du visible, mais se laisse traverser par 95 % des infrarouges caloriques : le dos du miroir est donc complété d'un radiateur et l'ensemble est maintenu en place par des ressorts pour tenir compte des dilatations. Le chemin optique Après le miroir, le faisceau rencontre d'abord un dimmer. Vient ensuite une lentille divergente très particulière, à deux zones de courbure différentes (objet d'un brevet international), et qui assure une régularité exceptionnelle d'éclairement sur l'écran. Un système baptisé "Optimal Light System" et que nous allons détailler plus loin. Cette lentille est suivie d'un verre anticalorique qui élimine encore 80 % de la chaleur restante tout en ne retenant que 4 % du visible. L'ensemble dimmer-lentille-filtre est ventilé. Un peu plus loin, on arrive sur un condenseur à deux lentilles plan-convexe. Ces lentilles sont sur tiroir et leurs bombages sont placés dos à dos : selon les focales d'objectifs utilisés, elles sont différentes. Enfin un support reçoit une des optiques Hardware, selon l'application envisagée. En conclusion Cette visite chez notre troisième "grand français de l'image géante" clôt pour l'instant ce dossier à épisodes, où la confrontation de solutions et astuces, de haute technologie et de subtilité artistique aura été pour beaucoup une découverte. Il y aura d'autres machines à décortiquer ­ il y en a déjà ­ et surtout des réalisations spectaculaires à décrire. Car en fait ce sont surtout les mises en ouvre artistiques qui nous passionnent.


Contacter l'auteur.


Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90




Article précédent
Bancs d'essais: Double lecteur de CD



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.