Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Mercredi 18 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Bancs d'essais > PIONEER PLX-1000
publicite


Bancs d'essais: PIONEER PLX-1000 COMMANDER Magazine Sono N° 404
Platine haute qualité - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 404 Page 80 - octobre 2014 ::: Photos: Pascal Gutman - Texte: Pascal Gutman -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

PIONEER PLX-1000
Crédits
Photos: Pascal Gutman - Texte: Pascal Gutman -

Pioneer crée la surprise générale en commercialisant une platine vinyle. Alors que la marque axe ses efforts sur les produits numériques, lecteurs CD et contrôleurs USB, nous la retrouvons dans un domaine où personne ne l'attendait : une platine vinyle, qui plus est réplique quasi similaire de la légende des platines, la Technics SL-1200.

On ne peut décemment parler de nouveauté avec ce tout nouveau produit, tant il paraît familier à quiconque qui a utilisé ou vu la platine Technics. Cette dernière n'étant plus commercialisée, Pioneer a probablement décidé de la réintroduire à sa façon en remplaçant le nom du constructeur originel par le sien. Il y a cependant quelques légères retouches à première vue. La couleur noire, façon SL-1210 MK2, une lumière bleue (au lieu de la lumière rouge sur la Technics), que l'on trouve du côté du stroboscope, de la touche de mise en/hors fonction du moteur qui est ronde - la même que celle des platines CD de la marque - au lieu de la touche carrée de la SL-1200 et aussi du côté du sélecteur de vitesse. Cette touche permet de basculer entre trois fourchettes de variation de vitesse (8 %, 16 % et 50 %). Autre modifi cation : la lumière est détachable (prise coaxiale). Pour fi nir, notons que la connexion audio est sur embase RCA pour les sorties stéréo et sur vis pour la fi xation de la masse. Alors que, sur la Technics, les câbles sortaient de la platine. Laissons maintenant la parole à Crazy B qui nous fait le plaisir de tester la platine en direct.

:::CRAZY B
Tout d'abord, j'ai vraiment l'impression de me retrouver face à une Technics : même fi nition, même placement des touches, même forme de bras, même plateau, tout y est pour retrouver ses repères. Le capot qui se place sur la platine n'a aucune attache sur l'arrière, ce qui fait qu'il ne tient pas, il est juste posé. En cas de déplacement, ce n'est pas pratique car il peut bouger à tout moment et abîmer un élément au lieu de protéger la platine. C'est un peu léger comme conception. Ensuite, la platine est lourde et solide comme un roc. Le plateau est agréable, le bras est bien stable (aucune faiblesse après avoir effectué des essais violents pour le faire dérailler) et le couple moteur est bon.

J'apprécie beaucoup la touche de variation de vitesse dont l'effet sur le changement du pitch est immédiat, sans latence. Les touches de sélection 33/45 tours ne permettent pas d'accéder à 78 tours en appuyant simultanément sur les deux touches, mais la présence du pitch à 50 % permet d'accéder à la haute vitesse. Le démarrage et l'arrêt du moteur sont instantanés, mais j'aurais bien apprécié la présence d'un réglage pour la vitesse de départ et d'un second pour la vitesse d'arrêt de façon à contrôler leur durée. Ce sont pour moi des réglages créatifs dont je me sers sur une platine. Pour la créativité, une touche d'inversion du sens de lecture m'aurait beaucoup plu aussi. Un point m'a surpris : en principe, on connecte le câble de masse de la platine sur le mixeur. J'ai testé la platine sans le connecter et aucun bruit n'a perturbé le test, ce qui aurait été inconcevable avec une Technics. Il doit y avoir une très bonne isolation pour pouvoir se permettre de ne pas la brancher ! Je dirai donc que la platine a une bonne réaction et est bien conçue pour le scratch. Elle reprend les codes de la platine de base, mais manque un peu de futurisme, et, pour le prix, elle aurait pu être agrémentée de quelques fonctions.

:::CONCLUSION
Le produit n'est pas original, c'est certain. Mais, face à la disparition commerciale de la platine iconique de l'histoire du deejaying, qui apparaît vraisemblablement comme un vide sur le marché, cette réintroduction dans le quasi-respect de l'original, sans grand ajout de technologie qui apporterait une touche de modernisme, pourrait amener la PLX-1000 à devenir le nouveau standard de la platine vinyle. D'autant que le grand disque noir est en train de vivre un retour phénoménal (jamais autant de disques ne se sont vendus cette année, et ce depuis plus de dix ans). Pioneer a saisi que, lorsque l'on cherche à faire renaître une légende, mieux vaut rester au plus proche de l'original. avec tout juste quelques améliorations au passage.

:::Le mot du Chef de produit Éric Matouk
Je n'aurais jamais imaginé que nous allions sortir une platine vinyle. Quand j'ai vu le produit il y a un an, je me suis demandé si c'était sérieux. Mais il y a une logique. Dans une démarche d'élargissement de gamme, nous avons décidé de positionner des produits sur des segments de marché où nous n'étions pas. La PLX-1000 vient combler l'absence des platines vinyles à plus de 600 ?, où l'on trouve surtout des Technics d'occasion. C'est un pari modéré puisqu'il suffi sait qu'un fabricant introduise un produit aussi simple et performant que la SL-1200 MK2 pour récupérer une clientèle en manque de cette platine. Depuis qu'elle n'est plus produite, personne n'a pu combler ce trou malgré quelques tentatives. La platine Technics est née pour venir contenter d'abord les audiophiles sur le marché de la hi-fi . Qui, mieux qu'un acteur majeur de la hi-fi , peut prétendre venir remplacer la SL-1200 aujourd'hui ? Nous sommes des hifi stes à la base et avons développé une platine vinyle avec des caractéristiques fondamentalement sollicitées par les audiophiles. Nous avons évidemment intégré des fonctions DJ, mais des plus basiques. Notre objectif est de faire peu, mais de qualité. L'absence de fonctionnalités autres que la base est un choix délibéré. Dans toutes les études de marché que nous avons réalisées, et depuis la sortie de la PLX- 1000, nous avons remarqué que la réaction des DJ est en phase avec la stratégie du produit. Après tout, c'est un pari et nous sommes confi ants.


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
PIONEER PLX-1000 - P.80
Page 80 - 1/4
PIONEER PLX-1000 - P.81
Page 81 - 2/4
PIONEER PLX-1000 - P.82
Page 82 - 3/4
PIONEER PLX-1000 - P.83
Page 83 - 4/4

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Bancs d'essais: ENCEINTES HK AUDIO NANO 600
Article suivant
Bancs d'essais: TEST : IEM AVEC MICRO D’AMBIANCE INTÉGRÉ



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.