Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Dimanche 22 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Bancs d'essais > ELATION ARENA PAR ZOOM
publicite


Bancs d'essais: ELATION ARENA PAR ZOOM COMMANDER Magazine Sono N° 401
- Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 401 Page 104 - juin 2014 ::: Photos: François Guillet - Texte: François Guillet -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

ELATION ARENA PAR ZOOM
Crédits
Photos: François Guillet - Texte: François Guillet -

Le fabricant américain Elation nous propose ici un produit doté d'une forte personnalité, ce qui est un plus indéniable lorsque l'on regarde l'offre pléthorique actuelle de PAR à LED. L'Arena PAR Zoom se distingue instantanément par son zoom magistral, sa lentille agréable et son look rassurant. Ses caractéristiques et son prix le placent d'emblée dans la catégorie professionnelle. Dans quelle(s) mesure(s) peut-il prétendre à une place sur le podium ? Voici nos mesures, notre analyse et nos commentaires.

:::LA SOURCE ET L'OPTIQUE
Le moteur LED est doté de dix-neuf sources RVBB de 10 W, ce qui est beaucoup pour un PAR à LED sans pour autant être exceptionnel. Ces LED sont placées derrière une lentille monobloc constituée d'autant de « bulbes » disposés en un point central, plus deux couronnes. C'est une disposition devenue classique depuis deux ans, inaugurée par le MAC Aura et que l'on retrouve fréquemment sur les lyres wash de nombreuses marques ; l'avantage est d'avoir une source d'apparence unique et non pas d'une multitude de points. Le fl ux est intéressant avec un pic qui dépasse les 5 600 Lux à 5 m, zoom serré à froid. Les valeurs d'ouverture annoncées par le fabricant sont respectées avec une amplitude de 10 à 60°. Ce qui frappe le plus, c'est la qualité des courbes pour les trois ouvertures étudiées ; elles sont parfaites et correspondent parfaitement à ce que l'on attend d'un produit professionnel. À l'oeil, nous pouvons aussi affirmer que l'étal est excellent, la linéarité sans reproche et que l'ensemble est de très bonne qualité. Autrement dit, l'Arena PAR Zoom affi che d'entrée de jeu sa polyvalence, projecteur de face, latéral ou de contre, faisceau ou ambiance de couleur. même pas peur !

:::LES COULEURS
Le bleu et le rouge manquent un peu de profondeur et les pics de couleur sont bien étroits. Il en résulte un rouge plutôt orangé et un manque de jaune. La LED verte n'est pas très puissante mais plus ample, les cyans sont donc plus riches que les ambrés. La correction du blanc est bien présente, mais manque aussi de percussion dans le chaud. Ceci dit, l'ensemble est tout à fait honorable et équilibré et notre concurrent ressort de cette épreuve sans être recalé. Le blanc obtenu avec le RVB est franchement rosé, l'addition du canal blanc neutre permet de corriger la donne, mais nous conseillons quand même de retirer un peu de bleu et de rouge. En revanche, ce projecteur n'est pas calibrable, c'est-à-dire que nous n'avons aucune garantie de colorimétrie égale sur un parc de machines. De même, l'évolution des couleurs dans le temps ne sera pas parfaite, que l'on parle sur un chantier avec la montée en température ou sur une longue durée avec l'arrivée de modèles neufs dans un parc de prestation ou de location. En plus des quatre canaux RVBB, l'Arena dispose d'un canal de variation de température de couleur de 3 200 à 7 200 °K et d'un canal de 32 macros de couleurs. Attention ! vous ne pouvez pas varier la température de blanc si vous n'utilisez que votre canal de blanc. Choix surprenant. Les macros sont correctes mais ne sont pas référencées en termes de nuancier, ce qui n'est pas plus mal fi nalement lorsqu'on voit le résultat surprenant voire désastreux de la plupart des projecteurs !

:::REFROIDISSEMENT, BRUIT ET TENUE DES LED
Justement, parlons de derating, c'est-à-dire d'évolution du fl ux dans la durée. Notre PAR a une bonne ventilation ; d'ailleurs on l'entend bien, nous y reviendrons. Les courbes d'évolution du fl ux et de la température dans le temps sont bonnes, ce sont même des exemples à suivre. Les stabilisations du fl ux et de la température sont rapides et effi caces. La perte de fl ux est limitée, de l'ordre de 9 % et la température ne dépasse pas les 36 °C dans une pièce à 20 °C, ce sont de bons résultats. Ce choix de derating limité correspond à l'absence de mode calibré et limite les défauts de ce cahier des charges, la colorimétrie ne souffre que d'une légère variation et le vieillissement des LED est limité par leur faible température. Mais ce choix a un prix : le bruit. Les ventilateurs sont bruyants, très bruyants même ; 41,4 dBA au noir et jusqu'à 47 dBA après une heure de fonctionnement à plein régime. De plus, les oreilles sensibles perçoivent des harmoniques lors des variations lentes d'intensité lumineuses. Personnellement, je ne peux pas en parler, des années d'intercoms et de festivals ont eu raison de mes tympans.


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
ELATION ARENA PAR ZOOM - P.104
Page 104 - 1/10
ELATION ARENA PAR ZOOM - P.105
Page 105 - 2/10
ELATION ARENA PAR ZOOM - P.106
Page 106 - 3/10
ELATION ARENA PAR ZOOM - P.107
Page 107 - 4/10

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Bancs d'essais: TRANTEC S4.16H, 16 canaux uhf et manuels
Article suivant
Bancs d'essais: LD Systems : DDQ 12 et DDQ Sub 18



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.