Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Samedi 21 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Bancs d'essais > Console lumière ZERO 88 FROG II
publicite


Bancs d'essais: Console lumière ZERO 88 FROG II COMMANDER Magazine Sono N° 317
- Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 317 Page 118 - octobre 2006 ::: Photos: Eric Gaulupeau - Texte: Eric Gaulupeau -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Console lumière ZERO 88 FROG II
Crédits
Photos: Eric Gaulupeau - Texte: Eric Gaulupeau -

Le fabricant anglais Zero 88 a présenté sur les récents salons sa dernière-née la Frog II. Les développeurs ont conçu cette console en partant d'une hypothèse très claire : il existe en ce moment dans le monde quatre mille pupitreurs qualifiés qui utilisent la Wholehog II. La philosophie de la Frog II s'appuie donc sur un principe fondamental simple : les pupitreurs de la Hog II doivent pouvoir s'adapter en un minimum de temps aux secrets de la Frog II.Et en effet, on retrouve très vite sa voie dans les méandres de la syntaxe. Mais Zero 88 a ajouté quelques détails bien intéressants.

:::L'architecture et l'équipement
L'architecture de la Frog II est construite sur deux cartes-mères. La première, équipée d'un CPU cadencé à 1 GHz, supporte une plate-forme Windows XP industrielle (dès septembre une version Linux sera proposée, avec l'avantage, entre autres, de diminuer le temps de boot de la console qui passera de cinquante à trente secondes). Grâce à Windows XP, le pupitre est compatible avec tout le matériel courant qui utilise le protocole USB.
La deuxième carte-mère, qui alimente un CPU cadencé à 100 MHz, gère une plate-forme spécifique Zero 88, transparente pour l'utilisateur. Elle permet le maintien de l'information en cas de plantage de Windows, en contrôlant les informations de temps et de niveau spécifiques aux fonctions lumière.
La baie de fichage (image 1) de Frog II propose quatre univers DMX 512 (image 2). Chaque sortie XLR cinq broches est doublée et optocouplée. Deux RJ 45 peuvent, à ce jour, via Ethernet et la compatibilité ACN et RDM de Frog II, recopier les quatre univers existants (en ajoutant les interfaces nécessaires). Dans un très proche avenir, quatre autres univers pourront être contrôlés. Une troisième RJ 45 permet la liaison de la Frog II sur le réseau général et la mise à jour des versions de la console sur le net (image 3).
Les déclenchements extérieurs peuvent se faire via DMX In, SMPTE ou Midi. Attention, la Frog II n'a pas de sortie Midi Out, mais seulement Midi In et Midi Thru. Elle n'a donc pas de générateur Midi. Un jack pour une entrée son, deux autres pour le déclenchement (line output et line input), une Din huit broches pour une éventuelle télécommande déportée, une Sub-D neuf broches, non affectée à ce jour, complètent les connectiques proprement lumière de la console.
Pour les périphériques matériels, Frog II a deux connectiques USB en façade, et une sur la baie de fichage. Deux écrans XGA (tactiles ou non, au choix), se connectent aux emplacements vidéo 1 et vidéo 2. Le stockage des conduites se fait sur clé USB ou sur CD-R/CD-RW.
Il n'y a pas de disque dur mais une carte flash. L'alimentation de la console est déportée et trouve sa place près du bouton d'allumage sur l'embase XLR quatre broches (EXT. PSU). Enfin, la lumière du pupitre est assurée par un flexible unique (goose neck), situé en plein milieu du pupitre. On aurait préféré deux flexibles, un de chaque côté.


Contacter l'auteur.


Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Reportages: FESTILAC :la voix dans tous ses états
Article suivant
Bancs d'essais: Contrôleur d’enceintes HK AUDIO DSM 2060



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.