Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Mardi 24 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Bancs d'essais > Console d''éclairage DMX pour PC
publicite


Bancs d'essais: Console d''éclairage DMX pour PC COMMANDER Magazine Sono N° 288
Sweetlight Easy Digital Concept - Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 288 Page 168 - février 2004 ::: Texte: Technos@chez.com -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

Console d
Crédits
Texte: Technos@chez.com -

Une console lumière pour éclairage traditionnel et asservis fonctionnant en DMX 512 capable de capturer un show externe, de fonctionner en module autonome et de visualiser en rendu 3D votre show en temps réel, voilà ce que propose Easy Digital Concept avec cette version de SWEETLIGHT. Le DMX 512 se démocratise de plus en plus. Il n'est pas rare de voir des installations complexes pilotées par des hôtesses d'accueil de grand magasin ou de musée, qui jusque-là, ne soupçonnaient même pas l'existence de ce système de commande. Tous les installateurs ont rencontré des problèmes de place et d'ergonomie lorsqu'il faut installer une console lumière dans des locaux techniques trop souvent exigus. Sweetlight permet de programmer des séquences lumières complexes puis de les restituer le plus simplement du monde, en appuyant sur des boutons poussoir. Cette console lumière DMX 512 est composée d'un logiciel fonctionnant uniquement sur un PC équipé de Windows® 98, 2000, ME, XP et d'un port USB (Universal Sérial Bus). Les aficionados de Linux ou de Macintosh devront encore prendre leur mal en patience.



Contacter l'auteur.


Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Bancs d'essais: Double lecteur CD
Article suivant
Dossiers: MP3 pour les pros:



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.