Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Mardi 17 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Bancs d'essais > ALTO STEALTH WIRELESS, Liaison stéréo et sans fil
publicite


Bancs d'essais: ALTO STEALTH WIRELESS, Liaison stéréo et sans fil COMMANDER Magazine Sono N° 401
- Public  Débutant / tout public
Source: Magazine Sono numéro 401 Page 46 - juin 2014 ::: Photos: Étienne Lémery - Texte: Étienne Lémery -  :::
Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|

ALTO STEALTH WIRELESS, Liaison stéréo et sans fil
Crédits
Photos: Étienne Lémery - Texte: Étienne Lémery -

Le Stealth Wireless d'Alto remplace, par une liaison radio UHF en modulation de fréquence, le câblage audio entre une source, une console de mixage, par exemple, et des enceintes amplifiées placées jusqu'à quelques dizaines de mètres. Le système travaille d'une façon inattendue en stéréo ou, si vous préférez, à deux canaux et propose un certain nombre de canaux UHF. Vous ne lui trouverez pas trop de concurrents, chez les pros en tout cas.

Pour pallier ces inconvénients, Alto choisit une autre option et, si vous regardez l'émetteur qui est, rappelons-le, analogique, vous vous étonnerez de voir qu'il a deux antennes, option généralement associée aux récepteurs qui fonctionnent en diversité. En ouvrant l'émetteur, nous avons vu qu'il présentait deux parties parfaitement symétriques : le secret est là. L'émetteur travaille sur deux fréquences, ce dont le mode d'emploi ne parle pas. Chaque canal, gauche ou droit, a donc sa fréquence. Les seize canaux que l'on trouve en façade correspondent en fait à seize paires de fréquences. Sur chaque récepteur, on va trouver un commutateur qui sélectionnera le canal gauche ou droit ou, si vous préférez la porteuse associée au canal.

Le Stealth Wireless se compose d'un émetteur et de deux récepteurs, un pour chaque canal audio. Généralement, un émetteur stéréo - comme celui des in-ears - utilise le principe de la radio FM avec une seule porteuse qui envoie une modulation G+D à laquelle on ajoute une sous-porteuse virtuelle à 38 kHz qui véhicule les informations G-D. Par un savant calcul algébrique de sommes et de différences, on retrouve en sortie les deux canaux. Si on n'utilise pas le signal différence, on ne garde que le signal mono, ce qui garantissait la compatibilité avec les portes à transistors. Si vous pratiquez la FM stéréo, notamment en voiture, vous aurez remarqué que lorsque l'on s'éloigne d'un émetteur, le signal devient plus bruyant tandis que, si on continue à s'éloigner, la stéréo disparaît pour laisser place à la mono. Dans une émission stéréo, on est obligé de baisser la modulation du signal somme pour laisser de la place au signal différence tout en conservant la même occupation du spectre, les radiodiffuseurs doivent respecter la largeur des canaux. On perd du signal, donc du rapport signal/bruit. En outre, le bruit de fond affecte de façon importante le signal G-D transporté par une sous-porteuse d'ailleurs absente. Pratiquement, pour obtenir le même rapport signal/bruit qu'en mono, il faut multiplier le niveau par dix.


Contacter l'auteur.

Consultez l'intégralité de cet article en ligne en cliquant sur une vignette
ALTO STEALTH WIRELESS, Liaison stéréo et sans fil - P.46
Page 46 - 1/8
ALTO STEALTH WIRELESS, Liaison stéréo et sans fil - P.47
Page 47 - 2/8
ALTO STEALTH WIRELESS, Liaison stéréo et sans fil - P.48
Page 48 - 3/8
ALTO STEALTH WIRELESS, Liaison stéréo et sans fil - P.49
Page 49 - 4/8

Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90


Sur les mêmes thèmes:




Article précédent
Bancs d'essais: NATIVE INSTRUMENTS TRAKTOR AUDIO 2
Article suivant
Bancs d'essais: 8'' amplifiée FBT : zoom sur la J8A



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.