Souscrire à SONOMAG

Abonnez-vous à notre newsletter.

Jeudi 19 janvier 2017 - produits référencés
L'OFFICIEL DU SON ET DE LA LUMIÈRE
Publicite sur SONOMAG
    Vous êtes ici : Accueil > Archives > Actualités > Console PM1D YAMAHA pour les retours d'Elton John !
publicite


Actualités: Console PM1D YAMAHA pour les retours d'Elton John !
Source: Articles internet - septembre 2007 - crédits n/c

Console PM1D YAMAHA pour les retours d
Crédits
crédits n/c
Alan Richardson, l'ingénieur du son « retours » d'Elton John utilise une console PM1D depuis plusieurs années maintenant. Un outil qui offre selon lui de multiples avantages.

Qu'il s'agisse d'un concert dépouillé, de dimensions modestes ou d'une folie des grandeurs avec plusieurs invités, la PM1D de Yamaha s'adapte à tous les cas de figures. Alan Richardson aime sa polyvalence. Elle offre un grand nombre de fonctions, d'entrées et de sorties et ses possibilités de rappel sont un argument majeur. En effet, il n'est plus nécessaire d'emmener la même console dans tous les pays, il suffit d'en louer une à chaque date. Une fois la carte mémoire insérée, les paramètres sont immédiatement retrouvés. Pour les concerts d'Elton John, Alan Richardson gère sur la console, 46 entrées, 24 sorties et 5 retours stéréo. Elton John utilise deux jeux de retours, l'un pour sa voix, l'autre pour le mixage de tout le groupe. Nigel Olson à la batterie porte un casque et se fait son propre mix de retour tandis que les autres - Bob Birch à la basse, Guy Babylon aux claviers, John Mahone aux percussions et David Johnson aux guitares - portent des in-ears monitors : un retour individuel est donc prévu pour chacun. Il est intéressant d'apprendre que le plus gros problèmes d'Alan réside dans le niveau sonore que le chanteur/pianiste aime entendre dans ses retours. Elton John aime que çà « pousse » ! Ce besoin d'impact sonore met en valeur une autre qualité de la PM1D : elle a du punch !

Outre le fait de ne pas immobiliser une même console pour toute la durée de la tournée, le choix de la PM1D permet à Alan Richardson de réduire les coûts en utilisant les effets et traitements interne de la console : les noise gates sur la batterie, les compresseurs sur les voix. Plus besoins de périphériques externes.


Vous avez aimé cet article ? Faites-le connaître ! Share|




Sur les mêmes thèmes:



Article précédent
Actualités: APPLE EXPO 2007
Article suivant
Actualités: FESTIVAL HIP HOP SUPREMASSY



pub   Liens sponsorisés   pub
pub pub pub
pub

Publicite Sonomag LeaderBoard 728x90
HAUT
Newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter.